En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

 ↑  

Traduisons le franglais...

 ↑  

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

 ↑  

Lettre à Midi-Olympique qui truffe ses articles d'anglais

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Lettre à Midi-Olympique qui truffe ses articles de termes anglais
 (10 juin 2013) [avec la réponse du journal - 21 juin 2013]

Guy Dalens
5, avenue de Celle
92360 Meudon-la Forêt

Monsieur Jacques Verdier
Directeur délégué
Midi Olympique
Avenue Jean-Baylet
31095 Toulouse Cedex 9

Lettre recommandée avec A. R.

Meudon-la Forêt, le 10 juin 2013

 

 

Monsieur le Directeur,

Fidèle lecteur de Midi Olympique dont j’apprécie les articles, en particulier les éditoriaux de la page 2, je me permets d’attirer votre attention sur le point suivant. Je constate depuis longtemps que certains de vos journalistes ne peuvent s’empêcher de truffer leurs articles de termes anglais que rien ne justifie, puisqu’il existe des mots en français. C’est leur répétition qui interpelle.

Une langue est avant tout une façon de penser et de vivre ; elle est une part fondamentale de notre identité. N’est-ce pas notre oxygène ! On peut être ouvert sur les autres et se faire respecter comme au rugby. D’ailleurs la langue française est inscrite à l’article 2 de notre Constitution : "La langue de la République est le français". La détruire à petit feu ne me semble pas une attitude responsable et les journalistes ont un rôle important à jouer dans cette partition commune.

Je me permets de vous rappeler que je vous avais adressé, il y a quelque temps, une lettre sur le même sujet restée sans réponse. Mais peut-être ne l’avez-vous pas reçue ! Aussi je vous en communique une copie.

Je ne puis agir sur ce qui ne dépend pas de moi comme nous le disait Épictète ; par contre, je peux décider de ne plus acheter "Midi Olympique".

Je vous prie d’agréer Monsieur le Directeur, l’expression de ma considération distinguée.

Guy Dalens
Membre d’Avenir de la Langue Française


Midi Olympique
L'hebdo du rugby
Société Occitane de Presse
avenue Jean-Baylet
31095 Toulouse cedex 9

Monsieur Guy Dalens
5 avenue de Celle
92360 Meudon-la-Forêt

Toulouse, le 21 juin 2013

Cher Monsieur,

J’ai bien reçu votre dernière lettre en date du 10 juin et ne peux que souscrire à vos inquiétudes, lesquelles, hélas, dépassent le cadre étroit du seul rugby. C’est la société tout entière qui est prise dans cet étau dont on a du mal à se défaire.

A la décharge de nos journalistes, le jeu de rugby, d’origine anglaise, véhicule malgré eux tellement de termes techniques de la langue de Shakespeare qu’il est parfois difficile de s’en départir.

Mais je puis vous assurer que nous veillerons à cela à l’avenir.

Je vous prie d’agréer, Cher Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

Jacques Verdier
Directeur Délégué


Date de création : 04/07/2013 - 13:42
Dernière modification : 04/07/2013 - 13:43
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

D'autres le disent aussi !

 ↑  

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Histo nouvelles

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net