En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

 ↑  

Traduisons le franglais...

 ↑  

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

 ↑  

L’Europe ! l’Europe ! l’Europe !

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

L’Europe l’Europe l’Europe ! 

 « Bien entendu, on peeurope.gifut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe ! l’Europe ! l’Europe ! mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien. » ainsi parlait le Général De Gaulle le 14 décembre 1965.
Culturellement, l’Europe pourrait signifier un enrichissement général des populations et des nations qui la composent. On s’aperçoit qu’en fait l’Europe n'est, dans ce domaine notamment, souvent que le cache-sexe de l’américanisation générale de nos cultures.
Il suffit d’allumer la télévision : combien de films allemands, espagnols, scandinaves ou polonais ? La radio, combien de chansons portugaises, suédoises, grecques, italiennes ou hongroises ? Dans les 2 cas on avoisine zéro ! Avec une  présence anglo-saxonne toujours plus forte. L’Eurovision où 25 pays sur 40 chantent en anglais en est un exemple frappant. Dans la plupart des domaines le constat pourrait être le même.

Le citoyen moyen de l’Union n’a aucune connaissance de la culture, de la civilisation ou du mode de vie ne serait-ce que d’un autre pays de l’union (à l'exception peut-être, des frontaliers). Si ce n’est, bien entendu, de la Grande Bretagne et des États-Unis (qui, rappelons-le à certains, ne font pas partie de l’Union Européenne).

L’Europe cela évoque aussi ce que l’on appelle les "classes européennes" (ou sections européennes selon la terminologie officielle) créées dans les collèges ou les lycées en 1992 qui prévoient pour des "élèves motivés" l'apprentissage renforcé d'une langue vivante étrangère au collège, l'enseignement en langue étrangère d'une discipline non linguistique et la connaissance approfondie de la culture du pays de la section. Ces classes sont, bien entendu, le plus souvent en anglais. Ce qui permet aux adolescents de faire des maths ou de l’histoire géographie en anglais (!) et de s’initier à des civilisations dont les médias ne parlent jamais : les civilisations anglo-saxonnes. Les classes dites européennes pourraient souvent s’appeler classes américaines. Pourtant personne ne s’émeut de ce que ces dites "classes européennes" n’aient même pas une heure par semaine pour découvrir la richesse et la diversité des 27 pays de l’Union.
Nos enfants en primaire (dès la maternelle bientôt), s’initient eux aussi à l’anglais (essentiellement) et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, ils sont initiés également à ces mêmes civilisations tellement inexplorées.

Ainsi l’Europe se construit. Avec, à Bruxelles, de plus en plus de réunions de travail, de décisions en anglais seulement. Exemple significatif : les dossiers d’adhésion des nouveaux pays pour 2004 devaient être déposés en anglais sans aucun fondement juridique. Faut-il rappeler que l’anglais n’est à aucun titre LA langue officielle de l’Union, mais une parmi d’autres. Celle du pays le moins européen de tous et celle du principal concurrent de cette Union.
Un commissaire européen est, en principe, chargé du multilinguisme, Leonard Orban actuellement, celui-ci semble s’intéresser plus aux sort des petites langues régionales qu’au respect des différentes langues officielles de l’Union. Ses communiqués de presse sont d’ailleurs, uniquement rédigés en roumain et en anglais, c’est dire la conception qu’il se fait du multilinguisme !
 
Marc-Antoine Renard

Date de création : 07/10/2008 - 15:53
Dernière modification : 16/11/2009 - 18:06
Catégorie : ALF - Prises de positions - Europe

Rechercher

Rechercher

D'autres le disent aussi !

 ↑  

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Histo nouvelles

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net