En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

au Nouvel Observateur truffé de mots anglais (7/14)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Lettre au Nouvel Observateur
truffé de mots anglo-américains
(juillet 2014)

_______________________________________________________________________________

Monsieur le rédacteur en chef,

Cela fait des années que je suis abonné à votre hebdomadaire et je constate une dérive exaspérante de la plupart de vos rédacteurs sur l'emploi inconsidéré de termes anglo-saxons dans vos titres et articles. J'en ai vraiment "ras le bol" de cette manie complètement stupide et insupportable qui consiste à utiliser de plus en plus d'expressions anglaises qui la plupart du temps, restent incompréhensibles pour nombre de lecteurs.

C'est un manque de respect envers eux et de plus, cette façon de faire est contraire à la loi du 4 août 1994 sur l'emploi obligatoire de la langue française.. Au surplus, il ne sert à rien d'apposer quelquefois des guillemets pour faire passer le mot anglais puisqu'il restera la plupart du temps non expressif pour des lecteurs.

La réponse que vous pourriez opposer, étant de dire que vous ne faites que suivre le snobisme ambiant et la mode actuelle qui consistent à angliciser tout et n'importe quoi n'est pas acceptable car vous, les médias, vous êtes les responsables fondamentaux de cette dérive inacceptable qui mine inexorablement notre langue.

je vous cite quelques exemples récents dont plusieurs d'entre eux figurent dans le dernier numéro du 3-9 juillet courant :

 Think tank

 Storytelling

 Tycoon

 Addict

 Fashion

 Phubbing

...

Tous ces termes auraient pu être employés dans leur expression française

Je prends la liberté d'adresser une copie de cet avis à l'Association "Avenir de la langue française" ( ALF ) dont je suis adhérent en vous précisant que ce courriel relève de ma seule initiative.

Avec mes regrets et mes meilleures salutations

Claude Royer
85430 Aubigny

 


Date de création : 17/07/2014 - 15:43
Dernière modification : 17/07/2014 - 15:52
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net