En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Une Académie qui décoiffe (27/11/2008)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Une Académie qui décoiffe

C’est celle de la « Carpette anglaise ». Une Académie avec des gens de prestige : Philippe de Saint-Robert qui la préside, Paul-Marie Coûteaux, Hervé Bourges, Claude Duneton, Dominique Noguez… Vous avez sans doute tous déjà lu son communiqué. Mais nous insistons, car cet évènement est important dans le mouvement de la résistance au « tout-à-l’anglais ».

Elle attribue chaque année un prix d’indignité civique à un membre des « élites françaises » qui s’est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglo-américain en France au détriment de la langue française.

Quelques jours après le beaujolais nouveau, le prix 2008 vient d’arriver. Cette année encore, après Mme Lagarde l’an dernier, le gouvernement était hélas bien placé avec deux ministres « candidats » : c’est Mme Valérie Pécresse qui, dès le premier tour, a très largement devancé M. Xavier Darcos.

Qu’a-t-elle donc fait pour mériter cette infamie ? Ignorant la loi Toubon et surtout les magnifiques discours sur la langue française et la Francophonie de 2007 et 2008 de notre Président Nicolas Sarkozy, elle s’est tout simplement mise avec application à anglo-américaniser l’enseignement supérieur français en introduisant et développant des enseignements et des épreuves d’examen en anglais là où le français devrait rester la seule langue. Tout cela en se plaignant de surcroît, le 12 octobre sur LCP-Sénat, de la gêne que lui causent les associations qu’elle traite de « lobby de la langue française » alors qu’elles ne font que le travail pour lequel elles sont agréées et subventionnées par le gouvernement auquel ce Ministre appartient. Sic transit gloria mundi… » 

Albert Salon

Date de création : 04/12/2008 - 10:17
Dernière modification : 12/11/2011 - 12:27
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net