En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Courriel du 12/02/2016 au salon "Taste of Paris"

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Courriel au salon "Taste of Paris"
(février 2016)

De : JM PARIZY
Envoyé : vendredi 12 février 2016 14:27
À : info@tasteofparis.com

Objet : Taste of Paris 2016

Madame, Monsieur,

C’est avec intérêt que je constate que la cuisine française fait, depuis hier, l’objet d’une exposition au Grand palais à Paris. On ne peut que se réjouir de voir qu’une spécificité de notre pays puisse, dans un cadre prestigieux, être présentée au monde entier. Mon enthousiasme est malheureusement tempéré par la dénomination de l’exposition : « Taste of Paris ».

En effet, l’utilisation de la langue anglaise dans ce qui ressemble plus à un slogan publicitaire qu’à une rencontre destinée à faire connaître un métier d’art est particulièrement mal venue pour un sujet qui évoque indiscutablement un savoir-faire propre à la France. Aurait-on honte de lier notre langue au talent de nos chefs ?

Bien sûr, j’entends déjà les réponses habituelles des promoteurs de tels slogans (et de leurs donneurs d’ordre) concernant l’ouverture sur le monde, le modernisme, la clientèle internationale et autres poncifs communément utilisés, au point d’être usés, pour justifier maladroitement le renoncement de beaucoup à s’exprimer en français. Il paraît indispensable de vous rappeler que de nombreux restaurants du monde entier font figurer, sur leur carte, la dénomination de leur plats en français, la traduction étant souvent en caractères plus petits.

Je vous remercie par avance de vos actions pour les années à venir.

Cordialement,

Jean-Marc PARIZY


Date de création : 16/02/2016 - 12:47
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net