En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Lettre d'un élève de l'ENA sur la trahison du multilinguisme et de la langue française

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Lettre d'un élève de l'ENA sur la trahison du multilinguisme
et de la langue française par les élites !
(juin 2016)

par Xavier Rousset
é
lève en 2e année à l’ENA (École Nationale d’Administration)

A l’attention de Madame Annick Girardin, Ministre de la Fonction publique
copie à Mme Nathalie Loiseau, directrice de l’ENA

lien : Lettre ouverte au ministre d'un élève de l'ENA contre la soumission de l'école à l'anglo-americain !


Le commentaire d'Albert Salon
Enfin un élève de (très) grande école qui refuse l’exclusivité de l’anglais au concours d’entrée !

L’Observatoire européen du plurilinguisme (OEP), qui fait partie de notre concertation-synergie inter-associative, avait déposé un recours (perdu) en Conseil d’État contre l’imposition de l’exclusivité de l’anglais comme langue étrangère au concours d’entrée par cette pépinière de nos hauts fonctionnaires et dirigeants politiques. ALF avait signé le recours en qualité de tiers intervenant.

Or, voici qu’un élève en cours de scolarité n’hésite pas à courir un risque sérieux en prenant la responsabilité d’écrire son désaccord au gouvernement.

Comment ne pas soutenir, dans tous nos réseaux associatifs, et au-delà, dans divers media, une personne qui ose protester contre le sacrifice trop fréquent de la diversité de l’offre de langues étrangères dans notre enseignement et dans nos institutions, au profit d’un "globish pour tous" ?

Sa réaction française est saine, apoliticienne. Elle est nationale, certes. Mais d’aucun parti.

L’eût-elle été que nous n’eussions pas approuvé la protestation.

Mais elle est aussi européenne. Car l’Europe est diversité linguistique, culturelle, politique. Selon Umberto Eco : "l’Europe, c’est la traduction".

La réaction – rare de nos jours - de ce jeune énarque est vraiment européenne. Plus européenne que l’Angleterre qui quitte l’UE en un "Brexit", et dont, logiquement, en bonne application des traités et règlements de l’UE elle-même, la langue officielle anglaise devrait être rayée de la liste des langues officielles de l’UE.

La réaction de M. Xavier Rousset est civilisationnelle.

Cette réaction n’oriente pas vers un passé prétendu révolu, mais vers ce qui devrait être l’avenir plurilingue du continent, si ses peuples veulent, comme cela apparaît de plus en plus clairement, garder leurs nations cadres de la démocratie, garder leur civilisation, et leur place d’États indépendants, dans la richesse linguistique, culturelle, politique, de l’Europe et du monde.

Cette réaction que nous saluons est d’avant-garde !

Albert Salon


Date de création : 05/07/2016 - 22:20
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net