En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Ohé, les Français, intellos et populo, c’est l’alarme ! (22/06/22)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Ohé, les Français, intellos et populo, c’est l’alarme !

Trop d’élites nationales dirigeantes que l’on vous fait élire, et de médias que l’on vous fait payer, veulent décidément, quoi qu’il vous en coûte, négliger le français et imposer l’anglais jusque dans la vie publique ! Soutenues puissamment par nos amis-ennemis de l’empire. ALF et ses partenaires associatifs au sein du Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie (HCILFF), se battent contre les multiples formes que prend ce qui est maintenant devenu une offensive de très grande envergure. Se battent au point, faute de soutien par la Justice française, notamment des tribunaux administratifs, d’en arriver à saisir le Défenseur des droits.

Contre la certification de connaissance de l’anglais que le gouvernement voulait rendre obligatoire en France pour accéder aux études supérieures, nos associations se sont mobilisées. L’une d’elles, AFRAV, membre du Haut conseil, vient d’obtenir une belle victoire : l’annulation du décret par le Conseil d’État. Mais sur un aspect accessoire ; donc, l’obligation, non mentionnée, pourrait être remise sur le métier : vigilance !

Mobilisées aussi contre la nouvelle carte d’identité franco-européenne bilingue, nos associations ont fourni tous arguments, jusqu’à celui de l’Allemagne exemplaire (carte trilingue avec le français !). Mme Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie française, a menacé, à la télévision, de saisir le Conseil d’État : nous ne pouvons qu’encourager et espérer !

Contre le coup d’État (post-Brexit !...) de la Commission européenne en 2020, suivie par le Parquet européen et la Cour des comptes de l’UE, promouvant l’anglais comme "langue commune", c’est-à-dire seule langue de travail de fait de ces institutions, le Haut conseil international a saisi le Président de la République, saisi en vain l’Assemblée nationale, le Sénat, le Parlement européen, et l’OIF ; ALF a, pour nous tous, déposé un recours en Tribunal européen (de la CJUE), qui s’est déclaré "incompétent sur le fond", alors même que nous avons pu réunir les preuves requises.Nous avons attendu jusqu’au 30 juin 2022 que le Président de la République, au nom duquel son ministre chargé des Affaires européennes nous avait promis par plusieurs lettres, depuis celle du 14 septembre 2020, qu’il rétablirait une vraie diversité des langues de travail des institutions à la faveur de sa présidente tournante, semestrielle, du Conseil de l’Union, concrétisât l’engagement clair ainsi reçu par le Haut conseil international.

Cet automne 2022, le Président inaugure à Villers-Cotterêts le beau projet de Cité de la Francophonie. Lancé par ALF le 9 octobre 2001, l’Élysée avait eu le grand mérite de le faire sien dès 2017, puis de le mener à bien pour l’essentiel. Mais tout le reste va dans l’autre sens. Et, après le Rouanda, le très francophone Gabon adhère au Commonwealth !...

"Montez de la mine, descendez des collines, camarades !...". Appelez comme nous, autour de vous, avec nous, à Résister !

Albert Salon

PS : Amis, n’oubliez pas la nouvelle adresse postale d’Avenir de la langue française :

Avenir de la langue française (Alf)
Maison de la vie associative du 12e
Boîte aux lettres n°4
181 avenue Daumesnil - 75012 Paris


Date de création : 22/06/2022 - 19:42
Catégorie : ALF - Prises de positions - Éditoriaux

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - MVAC - 181 avenue Daumesnil - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net