En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Au tableau d’honneur d’ALF (26/5/09)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Au tableau d’honneur d’ALF, ce Ministre qui réagit !
par Albert Salon

Enfin un Ministre qui se souvient des responsabilités gouvernementales à l’égard de la langue française ! Il est vrai que M. Alain Joyandet est Secrétaire d’État chargé » de la Coopération et de la Francophonie…

 

 


 

 

 Quand Joyandet demande à Margerie (Total) de s'exprimer en français
Alain Joyandet, Secrétaire d'État à la Coopération, n'oublie pas qu'il est aussi en charge de la Francophonie. Samedi, alors que les responsables de Total recevaient sur leur nouvelle plate-forme pétrolière dans le golfe de Guinée le premier ministre François Fillon et un gouverneur nigérian, ils ont entamé leur discours d'accueil en anglais. Ce semble logique dans un pays anglophone. Mais cette marque de politesse a déplu au ministre français présent sur place. Alain Joyandet a fait remarquer que Total était une société française et a demandé que leurs dirigeants s'expriment en français. Christophe de Margerie a poursuivi son discours en français. [Le Figaro du 25 mai 2009 - rubrique les confidentiels du Figaro]

 

 


 

 

Il est rare que nous félicitions des ministres et dirigeants, depuis quelque temps. Nos associations manient plutôt la protestation et la Carpette anglaise. Non par plaisir, mais, hélas, par nécessité.

Or, voici qu’aujourd’hui nous sommes heureux de remercier M. Joyandet de sa prise de position courageuse, fondée tout de même sur la puissance de Total et de nos industries de pointe, au Nigéria, et ailleurs.

Rappelons du reste que M. Joyandet avait déjà été, en 2008, du Québec où il était en déplacement, le seul à protester de manière très audible contre le choix - d’une chanson en anglais pour représenter la France à l’Eurovision de mai 2008. Ce choix avait été imposé par une quelconque directrice des jeux de France3 qu’aucun de ses supérieurs de France Télévision et de la sphère politique n’avait osé ramener à la raison, et suivre M. Joyandet et nos vigoureuses campagnes associatives! Ladite directrice n’avait même pas fait amende honorable après le résultat très piteux (son Tellier fut 19ème sur 25, alors qu’elle nous promettait qu’il allait « faire un tabac » !). Cette année au moins, à Moscou, Patricia Kaas a chanté en français. Elle a tout de même été 8ème : qu’on ne vienne pas nous dire qu’elle eût été mieux classée avec une chanson en anglais, comme certains indécrottables commencent à le susurrer !
Il est dommage à ce propos, que les Belges et les Suisses n’aient même pas été admis à concourir : ils avaient pourtant cru bien faire en choisissant des représentants chantant en anglais. Si l’anglais n’est même plus une condition suffisante pour participer à l’Eurovision, nous avons une petite raison supplémentaire – de simple bon sens - pour revenir tous à l’authenticité et à la créativité de nos langues nationales…

 Il ne faut jamais baisser les bras ! La défaite n’est irrémédiable que lorsqu’elle est admise par le plus faible en apparence. Résistons tous ! Cet empire rouleau compresseur et ses collaborateurs disparaîtront un jour.»

Albert Salon

Date de création : 26/05/2009 - 17:18
Dernière modification : 12/11/2011 - 12:37
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net