En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Enseignement

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Enseignement

Avenir de la Langue Française (ALF) mène des actions pour faire respecter le français comme langue de l'enseignement. Quelques exemples :

Interventions auprès de l'École normale supérieure, du Collège de France, des écoles de commerce (École Tema de Reims, Essec) et de l'Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences Po.)
avril-juillet 2013 : ALF mène une grande campagne contre la loi "Fioraso" qui autoirse l'enseignement en anglais à l'université avec un certain nombre de succès. (voir détail)
En 2008 : campagne menée contre Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur, et nombre d’organismes de coordination de la recherche française, qui imposent petit à petit des enseignements et des examens au moins partiellement en anglais pour des étudiants français dans leurs programmes normaux. Ceci en infraction flagrante à l’article 1er de la loi du 4 août 1994. Cette même ministre s’était même plainte dans un entretien à Public Sénat, le 12 octobre 2008, d’être gênée par ce qu’elle ose réduire à un "lobby de la langue française" !

Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a par ailleurs reçu le prix de la Carpette anglaise 2008 pour avoir déclaré que le français était une langue en déclin et qu'il fallait briser le tabou de l'anglais dans les institutions européennes, ainsi que dans les université françaises, en rendant obligatoire l'enseignement intensif de cette langue au détriment de toutes les autres.

En 2008 toujours : campagne menée contre le ministre de l’Éducation Nationale, Xavier Darcos, en faveur de la "bilinguisation" français-anglais (seule "bilinguisation" annoncée et favorisée !) annoncée comme devant être l’un des objectifs de notre système éducatif. Deux recours en Conseil d’État ont été déposés contre des textes portant imposition d’épreuves obligatoires non pas d’anglais, mais en anglais dans des examens destinés à des étudiants français (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG : l’épreuve orale d’économie, se déroule partiellement en anglais, diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), une épreuve d’anglais appliqué aux affaires)

En 2003 : actions contre une proposition du rapport Thélot tendant à instaurer une étude précoce de la seule langue anglaise pour l’ensemble des écoliers.
En 2002 : recours devant le Conseil d’État un contre le décret Jack Lang  sur le master en 2002.
14 novembre 1997 : manifestation coorganisée par ALF et sept autres associations, de l’Académie  française au Ministère l'Éducation nationale, pour protester contre les déclarations de Claude Allègre qui  avait demandé que l'anglais ne soit plus considéré en France comme une langue étrangère !


 

Date de création : 10/07/2009 - 22:03
Dernière modification : 09/01/2014 - 17:18
Catégorie : ALF - Actions - Enseignement, Culture & Sciences

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net