En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

ORSE et Cigref pour limiter l'anglais imposé au travail

ORSE et Cigref pour limiter
l'anglais imposé au travailOrse-Cigref.jpg

Le rapport  conjoint de l'Observatoire de la Responsabilité Sociale des Entreprises (ORSE) et du Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises (Cigref)  du mois de juin  2009 porte sur  les  nouvelles pratiques sociales dans les grandes entreprises.
 
Il reconnait l'usage d'une langue étrangère comme facteur de stress et invite les entreprises à respecter le code du travail 
L1326-6 du code du travail  (Loi Toubon). La synthèse souligne qu'il est essentiel que la circulation de l’information continue de passer par plusieurs canaux en parallèle, en évitant le recours systématique à l’anglais comme véhicule de communication (loi Toubon du 4 août
1994).

_____________________________________________________________________________
Extrait du rapport (page 37)
Promouvoir l'usage des supports traditionnels de l'information, en parallèle des supports offerts par l'usage des TIC

Les entreprises ont de plus en plus recours aux TIC (intranet, messageries électroniques,...) pour communiquer en direction des salariés. Pour autant, selon le secteur de l'entreprise, sa taille, son type d'organisation centralisé ou non, tous les salariés n'ont pas accès à une information de type électronique. Cela est vrai notamment pour les ouvriers et pour les employés.

L'entreprise doit donc rester attentive, dans ces conditions, à maintenir les formes traditionnelles de communication : circulaires papier, réunions collectives organisées par le management, ... Elle peut, par ailleurs, imaginer de nouvelles formes de communication s'appuyant sur les TIC: mise à disposition d'un poste de connexion pour une équipe par exemple. Il est essentiel que la circulation de l'information continue de reposer sur plusieurs outils en parallèle...

Enfin, les entreprises internationales, pour un certain nombre d'entre elles, utilisent l'anglais dans leurs communications électroniques. Or, la maîtrise de l'anglais par les salariés (même pour les cadres) peut être un facteur de stress, d'exposition à des risques d'accidents (mauvaise compréhension des règles de sécurité), ou de limitation dans la circulation de l'information.
Rappelons simplement que, selon la loi Toubon du 4 août 1994, « tout document comportant des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire pour l'exécution de son travail doit être en français » (Article L1321-6 du Code du travail).|

lire l'intégralité du rapport sur le site de l'ORSE

Date de création : 04/11/2009 - 13:56
Dernière modification : 16/11/2009 - 18:19
Catégorie : - Secteurs - Travail

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Nouveautés du site

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net