En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Modèle de lettre de protestation à une Société

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Modèle de lettre de protestation à une Société
suite à l'emploi de mots anglais

M. / Mme / Mlle ………………………………,

à destination de M. / Mme / Mlle ……………………………..
Société ……………………………………………..

Objet : mention étrangère sur le produit / l’enseigne …………………………………..……………………….

Le ……………………………

Madame, Monsieur,
 

En ma qualité de membre d’une association qui a pour but la défense et la promotion de la langue française et de la Francophonie, communauté organisée de 68 pays et gouvernements des cinq continents, je dois vous avouer mon étonnement – pour ne pas dire ma cruelle déception ! – devant la mention en langue étrangère qui est faite par votre entreprise. (à détailler)

Nous constatons tous chaque jour une sorte d’envahissement de terminologies et de phrases étrangères – particulièrement anglaises – présentées comme autant de marques d’une modernité à laquelle nous sommes invités à nous plier…

Vous conviendrez sans doute avec moi de ce que "la modernité" n’est pas réductible à une seule et unique langue, et ne peut céder aux pressions du monolinguisme. La modernité de la mondialisation tient à l’espace qu’elle ouvre à la diversité linguistique et culturelle. Alors que la "globalization" avec laquelle on la confond trop souvent ne sert en fait que les intérêts du monde anglo-saxon et la mise en œuvre de son hégémonie par la langue anglo-américaine.

Vous conviendrez en outre que les citoyens français sont aptes à faire preuve de discernement face aux arguments publicitaires. Ces arguments ne sauraient être réduits à des stéréotypes qui renforcent les tendances à l’appauvrissement culturel général.

Vous conviendrez enfin que nous ne sommes pas tenus par la loi de comprendre et encore moins de parler anglais, mais plutôt de respecter notre langue, c’est-à-dire de nous respecter nous-mêmes. Nos concitoyens se sentent heurtés, voire méprisés, s’ils ne peuvent comprendre la langue employée par les enseignes, marques et signaux divers, qui sont censés s’adresser à eux et font leur environnement quotidien.

Si nous luttons depuis 1992 pour l’usage du français et pour sa place dans le monde, ce n’est pas par crainte des autres langues, ni par doute devant les facultés d’adaptation linguistique de nos concitoyens : nous voulons simplement défendre un monde où la différence existe. Nous refusons l’uniformisation ambiante. A nos yeux, les diversités culturelle et linguistique sont garantes des libertés des peuples.

En espérant que vous comprendrez la démarche que j’entreprends auprès de vous aujourd’hui, je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes meilleurs sentiments.

P.S. : n’hésitez pas à demander au siège de l’association Avenir de la langue française des informations complètes sur la loi Toubon, ou sur les différentes décisions des commissions de terminologie !


Date de création : 16/10/2010 - 10:24
Dernière modification : 22/10/2011 - 12:01
Catégorie : ALF - Actions - Lettres de protestation

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Nouveautés du site

(depuis 30 jours)
 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net