En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

au Maire du 14ème arr (drapeau de la Francophonie)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

 Lettre au Maire du 14ème arrondissement de Paris,
pour qu'il expose le drapeau de la Francophonie (mars 2011) _______________________________________________________________________________
 

Jacqueline Picoche
Professeur d’Université honoraire
6 rue Charles Divry
75014 Paris
01 45 43 74 70
jacqueline.picoche@wanadoo.fr

22 mars 2011
à Monsieur le Maire du XIVe

Monsieur le Maire,
 

Vous n’ignorez surement pas que dimanche dernier 20 mars, soit avant-hier, a été célébrée la Journée annuelle de la Francophonie qui unit 200 millions de locuteurs recensés dans le monde et aussi les 870 millions de personnes vivant dans les 70 États et gouvernements de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et leur donne l’occasion d’affirmer leur solidarité et leur désir de vivre ensemble, dans leurs différences et leur diversité.

Son secrétaire général, M. Abdou Diouf, a voulu la dédier cette année “à notre jeunesse, à la jeunesse de tous les pays et de tous les continents, à cette jeunesse du Monde arabe qui a eu le courage et la volonté de tracer, pacifiquement, la voie de la liberté politique et de l’équité économique et sociale, à une jeunesse qui ne doit plus être condamnée à osciller entre désespoir et révolte, mais qui doit pouvoir porter et concrétiser, dans la dignité et la confiance, son espoir légitime d’un avenir aux couleurs de la liberté, de la stabilité et de la prospérité.”

C’est pourquoi j’ai été extrêmement étonnée de ne pas voir, au fronton de votre mairie, flotter, à côté du drapeau français et du drapeau européen, celui de la Francophonie qui existe bel et bien. C’est un drapeau officiel. Il est, sur fond blanc, composé d’un cercle à cinq branches en 5 couleurs, initialement logo du Sommet de la Francophonie à Québec en 1987. Conçue par une firme québécoise, sa "structure visuelle composée de cinq bandes s’appuyant les unes sur les autres dans une démarche cohérente, véhicule de façon spectaculaire la notion d’entraide et de collaboration harmonieuse. Les cinq couleurs franches, rappelant les diverses couleurs des drapeaux des États et gouvernements participant au Sommet apportent une dimension internationale au symbole et représentent bien les cinq continents auxquels appartient les partenaires de la Francophonie". Vous en trouverez ci-joint un modèle réduit.

Ce symbole a été adopté par les Instances de la Francophonie pour l’ensemble de la Francophonie institutionnelle par le Comité de suivi du Sommet de Dakar en 1990 qui précise : "L’emblème est réservé aux Sommets et à leurs manifestations officielles. Il est étendu aux institutions de la Francophonie qui ont un rapport direct avec le Sommet : ACCT (devenue Organisation internationale de la Francophonie), Aupelf-Uref (devenue Agence universitaire de la Francophonie), Cirtef, TV5, Université Senghor, IEPF, Confemen, Confejes, Forum francophone des Affaires, etc.)"."Les pays du Sommet qui désirent marquer, par l’utilisation de l’emblème, leur appartenance à la Francophonie, pourront également l’utiliser. Ces utilisateurs auront toujours la possibilité d’associer l’emblème à leur propre signe distinctif".

Pour le cas où vous voudriez vous procurer un de ces drapeaux, je vous signale que l’OIF les commande auprès de plusieurs firmes en France qui fournissent des produits à qualité égale : Faber - France : M. Antoine DEBREZ a.debrez@faber-France.fr - Sté Varinard : Mme Nesrine EL HAMRI contact@varinard.com -  Sté Aviso-drapeaux. : Mme Clarissa CAILLARD  M. Stéphane QUINTIN clarissa.caillard@aviso-drapeaux.com  quintin@standparis.fr  .
Pour informations complémentaires : Anissa Barrak, chef du service de communication, OIF, 13 Quai André Citroën 75015 Paris - http ://www.francophonie.org
 
Veuillez croire, Monsieur le Maire, à toute ma considération.


Date de création : 26/03/2011 - 19:25
Dernière modification : 26/03/2011 - 19:30
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net