En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Nos missions

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Logo-Alf.jpgNos missions

Avenir de la Langue Française a été fondée en décembre 1992 pour contribuer à la défense et à l’expansion de la langue française gravement menacée aux plans national et international. À ce titre, elle veille notamment à l’application de la loi du 4 août 1994 sur l’emploi du français (dite "Loi Toubon") dans notre pays, par des interventions écrites, des études, des réunions et des démarches auprès des pouvoirs publics. D’autre part, elle veille à défendre l’usage du français partout où il est mis en cause, notamment dans les organisations internationales (ONU, Union Européenne, Organismes internationaux).

Cette association est rigoureusement apolitique, son seul but étant de soutenir et développer l’usage d’une langue porteuse de valeurs communes aux 50 pays francophones, indépendamment de leurs différences et de leurs rapports passés et présents avec la France elle-même.

Avenir de la langue française :

une association qui rassemble tous ceux qui refusent de se soumettre à la domination absolue de la "langue dollar" et qui veulent continuer à vivre en français en France, dans les pays francophones, dans une Europe plurilingue, dans un monde riche de toutes ses langues et cultures.

Face à la domination universelle et uniformisante de l’anglo-américain qui menace l’avenir de notre langue,

Nous luttons pour que vous conserviez le droit :

  • de travailler en français en France

en faisant respecter par les employeurs et l’administration française l’obligation légale de fournir à tous leurs salariés des documents de travail en français; d’utiliser le français dans les relations de travail et la communication de l’entreprise et en faisant sanctionner les pratiques par lesquelles les entreprises imposent abusivement, au-delà de toute nécessité économique ou technique, la connaissance et l’emploi de l’anglais comme conditions d’embauche et de promotion professionnelle.

  • de consommer en français

en faisant respecter l’obligation légale de présenter en français les biens et services offerts sur le marché français, les modes d’emploi et la publicité sur tous supports qui en assurent la promotion.

  • de conserver le choix des langues étrangères enseignées à vos enfants

en faisant respecter dans les faits la pluralité des langues étrangères enseignées à l’école.

  • de communiquer en français avec les institutions de l’Union Européenne

en faisant respecter son règlement de 1958 qui garantit l’égalité de toutes les langues officielles des États membres.

Avenir de la langue française vous propose :

  • de vous informer

sur vos droits linguistiques de francophones,
sur l’actualité de toutes les questions concernant la langue française et la francophonie,
sur le résultat de nos interventions pour faire respecter vos droits linguistiques.

  • d’intervenir pour vous

auprès des pouvoirs publics français et européens,
des acteurs économiques et sociaux,
des médias et des parlementaires
pour faire respecter les législations linguistiques,
pour les sensibiliser aux multiples et très lourds enjeux de l’avenir de notre langue,
pour promouvoir la cause de la langue française,
pour animer le débat sur ce sujet.

  • de tisser des liens de coopération

avec les syndicats de salariés,
avec les organisations professionnelles,
avec des entreprises,
avec de nombreuses associations ayant un objet similaire ou connexe,
avec les administrations de contrôle de l’application des lois linguistiques (DDCCRF, Inspection du travail, etc.),
avec les associations étrangères qui luttent pour le français ou pour la défense d’autres langues.

  • d’organiser des manifestations

pour protester contre les atteintes au statut de notre langue et sensibiliser à sa cause,
pour aider au rayonnement culturel de notre langue lors de conférences, colloques, représentations théâtrales, lectures, etc...

Avenir de la langue française dispose de moyens :

  • Elle est agréée par le ministère de la Culture et de la Communication pour ester en Justice

(arrêté du 3 mai 1995), et, par ce biais, est habilitée à exercer les droits de la partie civile dans les instances judiciaires où est en cause l’application des lois relatives à l’emploi de la langue française et bénéficie de subventions de la Délégation générale à la langue française.

  • Les cotisations de ses adhérents et l’appui de quelques donateurs privés,

intervenant notamment par le biais de la Fondation de France, lui assurent par ailleurs les moyens financiers indispensables à son action.

  • L’appui de parlementaires de tous les bords

lui permet de faire entendre sa voix dans la classe politique et d’interpeller le pouvoir exécutif par de nombreuses questions écrites au gouvernement.

  • Une salariée et l’activité bénévole de ses membres les plus actifs

lui donnent la capacité d’organiser ses interventions, d’en informer tous les adhérents par la diffusion d’un bulletin trimestriel et de les mobiliser pour les actions les plus importantes.

  • Regroupée avec d’autres associations au sein de l'association "Le Droit de comprendre",

ALF participe aux activités de cette structure commune qui prépare les dossiers des actions contentieuses en application de la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française. Elle produit un rapport annuel sur la situation du français en France et dans les institutions de l’Union européenne.
 


Date de création : 21/07/2008 - 23:45
Dernière modification : 27/03/2011 - 17:47
Catégorie : ALF - Notre association - Qui sommes nous?

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net