En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

à l'Yonne-tourisme (slogan L'Yonne in Bourgogne) (juillet 2011)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

 Échange de courriels avec L’Yonne-tourisme,
au sujet d'un slogan "L'Yonne in Bourgogne" (juillet 2011)


 De : Jean-Marc Parizy
Envoyé : jeudi 28 juillet 2011 08 :50
À : adt89@tourisme-yonne.com
Objet : L'Yonne in Bourgogne

Madame, Monsieur,
 

En parcourant les diverses brochures touristiques que vous proposez, j'ai eu la désagréable surprise de constater que celles-ci étaient affublées de la signature "L'Yonne in Bourgogne" qui, une nouvelle fois, montre à quel point l'anglomanie pollue l'environnement linguistique de nos belles provinces.

Bien entendu, les têtes pensantes qui ont pondu une telle formule ne manqueront pas d'imputer leur choix à la recherche d'un certain modernisme (ce qui reste à voir), de la formule choc, de l'accueil des étrangers et des autres tartes à la crème communément entendues pour justifier leur capitulation.
Je pense que la richesse du patrimoine de votre département mérite mieux qu'un slogan de bazar comme je pense que votre région aurait mérité, comme tout nom propre, de conserver sa majuscule.

Salutations distinguées.

Jean-Marc Parizy


 De : directrice-adjointe@yonnetourisme.fr
à :  Jean-Marc Parizy
CC : direction@tourisme-yonne.com ; documentation@tourisme-yonne.com
Objet : RE : L'Yonne in bourgogne
Date : Ven, 29 Juil 2011 11 :57 :53 +0200

Cher Monsieur,
 
Nous avons pris connaissance de votre message et vous remercions de votre intérêt pour notre département.

Ce nouveau slogan a été adopté en décembre 2009 afin de dynamiser la communication et l’image du département et de positionner notre territoire comme la version moderne, décalée, tendance et contemporaine de la Bourgogne pour être mieux entendu, vu et repéré par les consommateurs.
Le souhait est donc de s’adapter aux nouvelles tendances de consommation et d’utiliser les codes de la société, notamment liés à la mode (c’est tendance, c’est "in"). C’est pourquoi, la phrase
L’Yonne en Bourgogne est devenue L’Yonne in Bourgogne.

Pour en savoir plus, voici un clip vidéo qui vous expliquera la "naissance" de ce slogan : http ://www.tourisme-yonne.com/pro/rich_media/clip_adt_yonne.wmv

Nous restons à votre entière disposition pour tous compléments d’information dont vous auriez besoin.

Isabelle Gouard
Directrice Adjointe
direction-adjointe@tourisme-yonne.com
*******************************************
Agence de Développement Touristique de l'Yonne
1-2 quai de la République - BP 30217
89003 AUXERRE Cedex
tel. 03 86 72 92 00
fax. 03 86 72 92 09


De : Albert Salon
Envoyé : samedi 30 juillet 2011 18:56
À : directrice-adjointe@yonnetourisme.fr; direction@tourisme-yonne.com; documentation@tourisme-yonne.com; adt89@tourisme-yonne.com
Objet : L'Yonne in Bourgogne

Mesdames et Messieurs de "L’Yonne-tourisme"

Je suis le président d’une des associations que M. Parizy, votre correspondant, a prises à témoins de l’inquiétante réponse que vous avez faite à son observation sur votre anglomanie pseudo-moderne.
J’observe que vous le traitez en fait comme un demeuré qui n’a pas encore perçu la grandeur de la civilisation et de la langue anglo-saxonnes, ni à quel point nombre de nos Français qui s’imaginent avoir une parcelle de cette grandeur commerciale en employant des termes en anglo-américain et l’esprit qui va avec, sans toujours bien les comprendre, sont inféodés, imbibés, vassalisés.
Dire gentiment à votre patient : "votre docteur ne peut, hélas, vous celer la gravité de votre cas !", et lui fourguer votre clip vidéo en guise de suppositoire : ce comportement m’amène à penser - et à vous dire sans détour - que vous-même devriez vous soigner.

A vous de vous interroger sérieusement sur votre mal et de trouver les voies de votre guérison…
C’est un Icaunais, né à Auxerre, ancien élève du lycée Jacques Amyot, qui vous le dit.
Tenez : si vous ne trouvez pas seuls les voies de votre guérison, allez donc, non loin de votre officine, prier aux pieds des statues de notre Marie Noël et de Restif de la Bretonne, de part et d’autre de notre grande horloge. Elles vous donneront l’heure de la vraie modernité, et le conseil de lire leurs œuvres, en si bon français…Vous verrez : ces œuvres sont même "décalées" et "tendance", tout ce qu’il faut apparemment pour vous plaire…Elles sont de Bourgogne et de nos vignes, ventrebleu !

Vous aurez peut-être alors honte de votre salmigondis à base de "globish", langue d’un empire qui commence à s’écrouler comme tant d’autres, après avoir entraîné le monde dans une très grave crise financière, économique et de civilisation, crise profonde qui vous coûtera peut-être vos emplois, ce que je ne saurais vous souhaiter !

Bonne et rapide guérison ! Je vous crois récupérable : faites un effort !
Le 10 mars 2012, à Auxerre, il y aura une conférence sur ces sujets : je prie les organisateurs de vous y inviter : nous pourrions échanger nos points de vue.

Albert Salon, docteur d’État ès lettres, ancien ambassadeur, président d’associations pour le français et la Francophonie, parce qu’il est polyglotte et a vécu longtemps dans des pays anglophones...


Date de création : 22/10/2011 - 11:54
Dernière modification : 22/10/2011 - 19:07
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net