En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Courriel aux conseillers de l'Élysée au sujet des fautes orthographe de l'Élysée

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Courriel aux conseillers de l'Élysée
au sujet des fautes orthographe de l'Élysée


De :
Albert Salon
Envoyé : mercredi 23 novembre 2011 18 :18
À : 'Henri.Guaino@elysee.fr' ; 'Jean-david.Levitte@elysee.fr' ; 'andre.parant@elysee.fr'
Cc : 'Xavier.north@culture.gouv.fr' ; 'jmyard@assemblee-nationale.fr' ; 'LLuca@assemblee-nationale.fr' ; Duvernois, Louis ; Legendre, Jacques ; David Fajolles (david.fajolles@culture.gouv.fr)

Objet :
TR : les fautes d'orthographe de l'Élysée

Messieurs les Conseillers,

Que ces fautes soient commises, nombreuses, dans un document officiel de l'Élysée est vraiment inadmissible ! Nous nous sentons insultés, méprisés, comme au temps du "bling-bling". Quel exemple pour les écoliers et leurs maîtres !

Il faut remettre de l'ordre d'urgence dans la communication de l'Élysée.

N'avez-vous plus de correcteur pour replâtrer, et masquer l'inculture de certains conseillers et cadres de votre Maison ?

Ou bien cela fait-il partie de l'offensive de la Super-classe mondiale - représentée hélas aussi au Château - pour tuer notre langue et notre culture, et nous aligner à la fois sur l'anglais et sur l'inculture ?

Que l'on sache bien, si l'on est sensible aux considérations électorales, que chaque négligence de l'Institution qui devrait être un modèle, comme elle l'était sous le Général et encore sous M. Pompidou, coûte des voix. Du reste, M. Mitterrand lui aussi était au moins cultivé et écrivait un français excellent. Cela se savait. On eût pu et dû y songer dans ce communiqué en l'honneur de sa veuve défunte !

Ne suivez pas l'exemple désastreux de M. Hollande qui a fait imprimer pour sa campagne des maillots en américain, dans le sillage d'un Président Obama pourtant en partie discrédité :
"H is for hope !", comme Mme Aubry l'avait fait avant lui : "Yes, we care !", "What would Jaurès do ?" (beau symbole de la grande perplexité du PS !), et M. Strauss-Kahn avant son "accident" du 15 mai au Sofitel : "Yes, we Kahn !"

Une bonne partie de l'électorat à reconquérir...

Albert Salon, docteur d'État ès-lettres, ancien ambassadeur, président d'associations de promotion du français et de la Francophonie.


De : fr.france@wanadoo.fr
Envoyé : mercredi 23 novembre 2011 12 :39
À :  destinataires multiples
Objet : les fautes d'orthographe de l'Élysée

Danielle Mitterrand : les fautes d'orthographe de l'Élysée

Elles sont au nombre de 6 dans le communiqué publié par le palais présidentiel à l'occasion de la mort de la veuve de François Mitterrand. Ces fautes font couler beaucoup d'encre, plus que les coquilles de vos blogueurs que d'aimables lecteurs nous signalent rapidement, nous permettant de ne les laisser que peu de temps en ligne (remercions-les au passage). L'Express les dénombre dans son article : "L'hommage truffé de fautes de l'Élysée à Danielle Mitterrand".

Je me permets d'ajouter une omission (à la 3ème ligne : "ensemble de sa famille"), une faute de ponctuation (10ème ligne : "destin exceptionnel, ") un accent oublié ( premier mot de la 1ère ligne : "À") et une majuscule superflue (1ère ligne : "madame").
Ça commence à faire beaucoup.


Date de création : 02/01/2012 - 19:45
Dernière modification : 02/01/2012 - 19:54
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net