En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

 ↑  

Traduisons le franglais...

 ↑  

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

 ↑  

En 2012, c’est au Québec qu’il s’est passé quelque chose. (9/07/2012)

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

En 2012, c’est au Québec qu’il s’est passé quelque chose

En effet, en France, nos associations groupées avaient, le 18 juin 2011, réussi leur manifestation au Panthéon et leur marche internationale dans le Quartier latin pour le français et la diversité culturelle de l’Europe et du monde. Mais elles n’avaient pas réussi à briser le mur des plus grands des médias français. Seuls l’AFP, l’internet, des revues associatives et des journaux locaux, en ont rendu compte de manière objective.

En cette année 2012, les manifestations importantes concernant le français ont eu lieu au Québec du 2 au 6 juillet, tant au sein qu'en dehors du Forum mondial de la langue française.
Avenir de la langue française a pu modestement contribuer à leur orientation, grâce à une étroite concertation préalable avec les associations et divers mouvements québécois, ainsi qu'avec des Français officiellement invités par les organisateurs du Forum.

Les manifestations de juillet dans la capitale du Québec :
- 1) il ressort du Forum mondial tenu du 2 au 6 juillet :
- la prise de conscience enfin officielle de l’urgence pour l’OIF et ses membres d’agir ensemble pour affirmer le français et la Francophonie dans le monde dans tous les domaines ;

- l’intervention fort remarquée et médiatisée, en plénière et en table ronde, du grand linguiste Claude Hagège, Professeur au Collège de France, membre d’ALF ; recommandant d’éviter les consensus mous, de "faire du ronron", de se contenter d’"assises mondaines" de la Francophonie, alors que "nous sommes en guerre !" ; selon lui, le problème n’est pas la mondialisation – phénomène neutre en soi - mais le mondialisme, l’américanisation, l’imposition d’une langue unique pour porter une "pensée unique" ; il affirme qu’au Québec il est très dangereux pour le maintien de la langue française d’introduire un enseignement renforcé de l’anglais et une sorte de bilinguisme précoce dans les petites classes ; il conclut son propos par un "Vive la francophonie québécoise libre !" ;

- le multilinguisme est revendiqué comme un enjeu majeur à traiter au Sommet francophone d'octobre à Kinshasa ;

- la circulation des biens et surtout des personnes doit être facilitée dans l’espace francophone, notamment par l’assouplissement des politiques d’attribution de visas.

- quinze résolutions rassemblant ce qui précède vont être adressées aux chefs d’État et de gouvernement pour leur Sommet d’octobre 2012 à Kinshasa ;

- 2) le 2 juillet a pu avoir lieu à Québec un ensemble de manifestations pour le français et l’indépendance, en contre-point de l’ouverture du Forum mondial. Pour exiger le renforcement de la Charte de la langue française (loi 101) au Québec, et un sursaut linguistique et national contre la politique d’étouffement de la langue française et de la culture québécoise par les gouvernements conservateurs et libéraux au Canada, partisans - non déclarés mais très actifs - de la langue unique impériale.

La conjonction de l’ensemble de ces manifestations de juillet avec ce qui s'était passé les mois précédents : manifestations de masse des étudiants, Journée des Patriotes et Jour de la Terre, le nombre total de leurs participants, la porosité entre plusieurs d’entre elles, et la montée progressive de la conscience de poser aussi la question de la langue nationale et de l’indépendance, peut nourrir l’espoir de "revoir une jeunesse québécoise" au sens où, en France, avant 1958, le Général de Gaulle rêvait de "revoir une jeunesse française".

Encore plus que la France, le Québec a été plongé depuis des décennies dans l’hébétude par le matérialisme, une propagande anglo-fédéraliste et libérale incessante et d’une redoutable efficacité, ainsi que par l’échec des deux referenda de 1980 et de 1995, et le navrant exemple d’aboulie nationale et francophone donné par la France depuis 1974.
Si le Québec sortait de cette hébétude, il montrerait la voie à une France encore endormie.

Albert Salon, docteur d’État ès lettres, ancien ambassadeur, président d’Avenir de la langue française et du Forum francophone international (FFI-France)

Pour en savoir plus : lire  le compte rendu assez complet de ce qui s'est passé au Québec de mars à juillet 2012.
 


Date de création : 09/07/2012 - 23:03
Dernière modification : 16/01/2014 - 12:14
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

D'autres le disent aussi !

 ↑  

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Histo nouvelles

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net