En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

au Chef d’État-major de la Marine sur "Cols bleus" et son anglomanie

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.avenir-langue-francaise.fr/data/fr-articles.xml

Lettre au Chef d’État-major de la Marine au sujet
de la revue "Cols bleus" et de son inutile anglomanie
(3 décembre 2012)

Objet : emploi de la langue anglaise.

Réf. : "Cols Bleus" n° 3003 du 1er décembre 2012.

                        Amiral,

            Sans ignorer l’importance de vos responsabilités ni sous-estimer la difficulté de votre tâche, je ne vois pas à qui d’autre que vous m’adresser pour demander que le magazine de la Marine nationale témoigne de plus de respect pour notre langue.

            C’est un sujet grave : "l’esclave parle la langue du maître", et vous êtes bien placé pour savoir combien nous sommes proches de l’esclavage.

            Le numéro consacré à la dissuasion, matière "nationale" s’il en est, commence par un éditorial dont le titre est en anglais (et ne signifie rien, pas plus que sa mauvaise traduction en français, car "frontline" c’est "le front" tout simplement), qui comporte en milieu de texte un "job very well done" qui n’a aucune raison d’être formulé en anglais, et qui se termine enfin par un "dicton"( ?) "standard is excellence".

            Cela fait beaucoup. Si le capitaine de vaisseau Ebanga agit en fonction d’instructions je vous demande instamment d’examiner avec soin la nature et le bien fondé de telles instructions, sachant que "le français est la langue de la République". S’il a agi de son propre chef, je vous demande de lui dire combien une telle servilité à l’égard de "la langue du maître" heurte le vieux serviteur de la France que je suis.

            Désolé d’avoir pu distraire un instant votre attention de matières plus graves, je vous demande cependant d’accorder à cette question de l’emploi de notre langue par nos hommes l’intérêt qu’elle mérite.

Et je vous demande, Amiral, de bien vouloir agréer l’expression de mes sentiments respectueux

M. Debray


Date de création : 16/12/2012 - 17:43
Dernière modification : 16/12/2012 - 17:44
Catégorie : -

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Nouveautés du site

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net