En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/presse.gifNouvelles de septembre 2013 (2) - le 26/09/2013 - 14:55 par MAR

Nouvelles de septembre 2013 (2)

Nouveaux termes de la Commission générale de terminologie au Journal officiel
dans les domaine de la Biologie (15/9) et des Relations internationales (15/9)

Albert Salon, président d'ALF, publié dans le grand journal japonais Asahi Shimbun (4/9)
(lire plus bas)


Albert Salon, président d'ALF, publié dans le grand journal japonais Asahi Shimbun (4/9)

asahi-shimbun.jpgLa contribution d'Albert Salon est résumée par la correspondante du journal à Paris, Marie Guitton :

Vous trouverez joint à ce courrier un exemplaire de l'Asahi Shimbun daté du 4 septembre dernier. Nous y avons publié votre opinion sur la défense de la diversité linguistique en page 13. Je ne peux malheureusement vous traduire l’article mot à mot. Voici néanmoins quelques explications :

• Le titre général de la page Opinion est : « L’explosion des Katakana » (symboles utilisés pour les mots étrangers en japonais)

• En bas à gauche, un directeur publicitaire, M. Yasumichi OKA, défend l’utilisation de l’anglais dans la vie courante.

• En bas à droite, le professeur Yukio TSUDA s’érige en défenseur de la langue japonaise.

• Le titre associé à votre opinion est quant à lui : « Un excès stérile d’anglophonisation ». Vous encouragez d’abord ce Japonais qui a intenté un procès contre la télévision nippone. Puis vous parlez de vos propres luttes contre l’hégémonie américaine. Ce n’est pas de l’antiaméricanisme, mais de l’anti-hégémonie-américaine. L’objectif est la défense de la diversité culturelle.

Vous expliquez ensuite l’historique de l’article 2 de la Constitution et de la loi Toubon. Vous citez des anglicismes qui vous agacent particulièrement comme « e-mail » que nous pourrions remplacer facilement par courriel, à l’instar de logiciel qui a fini par s’imposer face à software. Vous revenez alors sur l’anglais à l’université et votre ferme opposition à la réforme Fioraso. Vous précisez que vous n’êtes pas contre le fait d’apprendre des langues étrangères —vous êtes polyglotte et ancien diplomate- mais contre l’excès d’anglophonisation. Car lorsqu’une langue s’impose au détriment de sa langue maternelle, la pensée devient stérile. Vous donnez l’exemple des sciences : un mot est associé à une idée ; ainsi naissent parfois les plus grandes découvertes.

Enfin, pour vous, la Constitution japonaise n’ayant jamais été amendée depuis la guerre, y inscrire le japonais comme langue officielle serait un choc —positif- pour la population. Défendre sa langue maternelle, c’est défendre l’indépendance de l’État.

 

 


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net