En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/presse.gifNouvelles de mars 2014 - le 11/03/2014 - 21:43 par MAR

Nouvelles de mars 2014

Espace Francophone (France 3) (nuit du 12 au 13/3 à 0h55) :
Une idée neuve, une jeunesse du monde, la Francophonie
(lien)

Le Monde
: Francophonie : la France fait-elle cavalier seul ?
(9/3) (lien)

Le Quotidien (Luxembourg) Le français [en Sarre], c'est fastoche ! (4/3) (lien)
Yves Montenay Non à "I Loches you" ! (4/3) [lire ci-dessous]


Non à "I Loches you" !

La Délégation de Touraine de Défense de la langue française, en liaison avec ALF, a lancé une campagne et déposé un recours gracieux contre le slogan touristique en anglais de la municipalité de Loches. Voici ce que nous écrit à ce sujet Yves Montenay, président de l’Institut Culture et géopolitique (ICEG), administrateur d’ALF

Non par principe : nous n’avons pas à massacrer le français !

Non pour des raisons touristiques : les Québécois ont hésité entre le français et l’anglais pour attirer les touristes anglophones du reste de l’Amérique. Une étude de marché a conclu que les touristes anglophones ne venaient pas au Québec pour voir la même chose qu’au Texas ou en Colombie Britannique, mais que pour voir un pays différent et donc notamment des enseignes en français.

Non pour préserver l’emploi de chacun : plus les entreprises utiliseront l’anglais, plus votre propre niveau dans cette langue sera jugé insuffisant, et plus on donnera priorité à l’emploi d’anglophones natifs, ou de Français que leurs parents auront envoyés chaque année à l’étranger pour s’angliciser. Les beaux parleurs anglophones auront la priorité sur des gens compétents et les injustices se multiplieront. Bref on mettra à la poubelle la grande majorité de la population.

Non pour des raisons d’intégration : beaucoup d’immigrés parlent un français imparfait et parleront encore plus mal l’anglais. Ils ne trouveront pas de travail, et cela aggravera les rancœurs, l’assistanat et les trafics.

Yves Montenay, auteur de "La langue française face à la mondialisation"


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net