En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

 ↑  

Traduisons le franglais...

 ↑  

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

 ↑  

Nouvelles

MuseeHorreurs2/mbafair0.jpgLe Monde adepte de la "collaboracheune" ? - le 13/04/2014 - 21:57 par MAR

Le Monde adepte
de la "collaboracheune" ?

Nous découvrons dans le numéro du Monde daté du 13-14 avril 2014 un encart publicitaire qui attire l'oeil : Le Monde, le "journal de référence français" racole in english pour un salon des MBA organisé par lui !

Avec ce salon, avec cette annonce, "all in english"de manière caricaturale [jusqu'à la date (THURSDAY, MAY 22nd), jusqu'à l'heure (5:30 pm - 10 pm)],  Le Monde "journal de référence français" semble faire sienne la "collaboracheune" (collaboration linguistique et culturelle) dont le chantre est Frédéric Martel

Ce faisant Le Monde valide le fait qu'il est normal d'enseigner tout en anglais dans le domaine de la gestion ou des affaires ("management" et "business" pour les anglomanes), normal de ramper devant les anglo-saxons.

mbafair.jpgCe faisant, comme le dirait François Grin, ce journal contribue à justifier les transferts massifs (monétaires et de savoir-faire) en direction des anglo-saxons.

Il contribue à dévaloriser l'image du français, à accréditer l'idée qu'il ne "suffit plus", qu'il n'est plus apte à jouer son rôle de grande langue de communication.

Ce qui se traduit par des pertes de domaines : les mots finissent par faire défaut pour désigner certaines notions ou pratiques, ce qui, bien sûr, renforce le doute sur les capacités du français à répondre aux besoins du monde contemporain et enfin les francophones sont placés en position d'infériorité.

Le Monde, "journal de référence français" aura aussi fortement contribué à scier la branche sur laquelle il est assis : aucune chance que le public visé ait la moindre reconnaissance pour ce journal à l'origine de cette servilité anglomane. Le public concerné habitué à ne penser plus qu'en anglais n'achètera jamais Le Monde il se tournera directement vers le Financial Times.
Bravo au Monde pour son coup de maître !

MAR

 

 


Rechercher

Rechercher

D'autres le disent aussi !

 ↑  

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Histo nouvelles

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net