En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

 ↑  

Traduisons le franglais...

 ↑  

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

 ↑  

Nouvelles

nouvelles/presse.gifNouvelles de juillet 2014 (2) - le 12/07/2014 - 17:09 par MAR

Langue française : Nouvelles de juillet 2014 (2)

Jean Arthuis, à peine élu président de la commission des budgets du Parlement européen, s’empresse de s’exprimer en anglais !  (9/7) (lire ci-dessous)
Lepetitjournal.com Parler français, toujours un avantage (lien)
Les Échos Les nouveaux enjeux de la francophonie pour les médias français (9/7) (lien)


Jean Arthuis, à peine élu président de la commission des budgets du Parlement européen, s’empresse de s’exprimer en anglais !  (9/7)

Sans adhérer aux thèses de Florian Philippòt et de son parti, loin de là, nous ne pouvons qu’être d’accord avec lui  sur la fréquente démission des élites françaises dans les enceintes internationales. Nous reproduisons donc ici son communiqué, nous étonnant par ailleurs, du silence assourdissant des médias français sur ce sujet. MAR

Communiqué de Presse de Florian Philippot (09/07/2014)
La voix de la France au Parlement européen portée en anglais par l'UMPS

Les européistes expliquent que la place de la France serait diminuée au sein du Parlement européen parce que le peuple français y a élu pour près du tiers de ses représentants des candidats du Frònt national.

Les européistes reconnaissent ainsi que cette assemblée n’est qu’un agrégat de délégations nationales. Ce qui est normal puisqu’il n’existe pas de peuple européen. Mais ils avouent en même temps leur refus sectaire de la démocratie, puisqu’ils n’ont pas aidé la délégation la plus nombreuse du peuple français à obtenir des postes dits de "responsabilité" ; comme si d’ailleurs ces postes techniques avaient la moindre espèce d’importance, dans le magma pléthorique de l’administration européenne.

En revanche, là où l’UMPS et ses alliés centristes, verts et libéraux, nuisent directement aux intérêts de la France, c’est lorsque des députés français méprisent leur propre langue, dans une enceinte internationale où elle a pourtant cours de fait et de droit. Il en est ainsi de M. Jean Arthuis, représentant français UDI, qui, à peine élu président de la commission des budgets, s’est empressé de s’exprimer en anglais ! C’est un coup symbolique d’une rare violence qui a été porté à la France, et une insulte à son rang. […]


Rechercher

Rechercher

D'autres le disent aussi !

 ↑  

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Histo nouvelles

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net