En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

Hommage à un grand francophone : Dominique Gallet

Nous apprenons avec une grande tristesse la disparition de Dominique Gallet qui a été l'un 3 fondateurs de notre association Avenir de la Langue Française dont il a été secrétaire général durant sa première année (1992-1993). Il a été un grand Francophone, aussi bien avec son magazine Espace francophone, diffusé par une trentaine de télévisions nationales qu’il a fondé en 1982 avec Mona Makki, que dans tous les combats pour la langue française et la Francophonie.

Parmi les hommages rendus hommage à Dominique Gallet : citons celui du poète Amadou Lamine Sal, "Dominique Gallet a beaucoup servi la Francophonie. Ses écrits, son œuvre toute entière et ses actions font de lui le pèlerin le plus avancé qui ait porté loin, très loin, la voix de la Francophonie".


Dominique Gallet, né en 1947, était le producteur-délégué du magazine Espace francophone, qu’il a fondé en 1982 avec Mona Makki, rédactrice en chef du magazine. Espace francophone est une émission hebdomadaire diffusée par France 3, les chaînes de l’outre-mer français, Canal France International (CFI), Télé-Bruxelles, et une trentaine de télévisions nationales du Sud.

En 1965, à dix-huit ans, il fut l’un des animateurs du mouvement des jeunes gaullistes (UJP).

De 1970 à 1973, il a été conseiller artistique au Service central des textes et projets d’émissions de l’ORTF dirigé par l’écrivain Georges-Emmanuel Clancier.

De 1981 à 1985, secrétaire général de l’institut France-Tiers-Monde, il a présidé les quatre Conférences internationales pour l’identité culturelle qui se sont tenues successivement à Paris (à la Sorbonne, à l’Académie diplomatique internationale, à la Maison des cultures du monde) et à Dakar (au Centre de Congrès).

En septembre 2003, il a été nommé membre du Conseil supérieur de la langue française (ministère de la Culture et de la Communication).

Dès le 15 septembre 1969 il publiait dans Le Télégramme de Paris, sous le titre "La francophonie contre l’impérialisme", un article qu’il concluait ainsi : "Enfin et surtout, il faudrait jeter les bases d’une communauté francophone des nations. Cette communauté serait en définitive une communauté politique, non pas parce qu’elle favoriserait une politique nationale ou une idéologie, mais bien parce qu’elle s’opposerait objectivement à toute tentative d’hégémonie planétaire. Nous espérons qu’il existe à la tête de l’État une volonté de promouvoir une telle communauté. Le rêve du poète Senghor doit devenir réalité".

Depuis, il a consacré de nombreux écrits à la Francophonie et au combat pour la diversité culturelle, notamment : "L’atlantisme culturel" (Le Monde, 10 novembre 1979), "Dialogue pour l’identité culturelle" (Anthropos, 1981, préface et direction), "Langue française, définir une stratégie" (Le Monde, 17 janvier 1981), "Contre l’uniformisation planétaire des images" (Le Monde diplomatique, août 1987), "La francophonie en péril" (Le Figaro, 8 septembre 1992), "Pour une ambition francophone - le désir et l’indifférence" (L’Harmattan, 1995), "Impasse du “tout-anglais" (Marianne.net, 19 janvier 2012).

Dominique Gallet était chevalier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre des Arts et Lettres, commandeur de l’ordre royal du Sahametrei (Cambodge) et chevalier de l’ordre de la Pléiade (Assemblée parlementaire de la Francophonie).

Dominique Gallet est décédé à Paris le 14 mars 2015.


Ses obsèques ont eu lieu le 24 mars 2015. Parmi les personnalités qui ont honoré sa mémoire : Jean-Pierre Chevènement, Dominique Noguez (autre fondateur d'ALF), Clément Duhaime qui a lu avec émotion le beau discours de son compatriote québécois Jean-Louis Roy co-rédacteur avec Dominique Gallet de notre manifeste des Communes, le chanteur Yves Duteil qui a chanté un couplet de "La langue de chez nous", Xavier North ancien directeur général de la DGLGLF et Stélio Farandjis, ancien secrétaire général du Haut Conseil de la Francophonie. Avenir de la Langue Française était représentée par son président Albert Salon, Thierry Burkard et Gérard Verroust.


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net