En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles2015/slff2015.jpgSemaine de la langue française et de la Francophonie 2015 - le 09/04/2015 - 21:52 par Catherine-Distinguin

Semaine de la langue française et de la Francophonie 2015
du frémissement français à l’enthousiasme mondial

Alors qu’en France la célébration des vingt ans de la Semaine de la langue française n’a pas vraiment été saluée à la mesure des enjeux, les Alliances et Instituts français de l’étranger lui ont consacré une place de choix, faisant d’elle leur temps fort culturel de l’année.

Quel bilan tirer du cru 2015 de la Semaine de la langue française et de la Francophonie dans l’hexagone ? Certes, l’ensemble du secteur de l’audiovisuel a consacré, le 16 mars et pour la première fois, sous l’impulsion du Conseil supérieur de l’audiovisuel, une partie de sa programmation à la promotion de la langue française. Un dispositif spécial invitant les auditeurs à réfléchir aux usages et aux enjeux de la langue française à travers la littérature, la chanson, les savoirs et le quotidien de tous a été mis en place. Il n’empêche : pendant que les animateurs de RMC allaient gazouiller sous la Coupole, un de leurs chroniqueurs nous annonçait que "le déclin de la langue française est inéluctable".

Dans la presse, peu d’échos remarquables ni remarqués sur cet anniversaire ; seul un mépris consenti, si ce n’est le quotidien gratuit 20 Minutes qui s’est distingué en titrant à la une du 13 mars 2015 "My franglish is rich", se vantant de défendre ardemment le franglais. Fort heureusement, le président du groupe de travail de la Commission générale de terminologie et de néologie, Jean-Michel Gaussot, lui a répondu avec pertinence dans ce même numéro. À noter aussi que l’Association française de prévention des comportements sur la route y a vu l’opportunité de faire de cette semaine celle de la courtoisie au volant, en vue de lutter contre les incivilités, les insultes et autres noms d’oiseaux échangés entre usagers de la route !

Paradoxalement à l’étranger, la Semaine de la langue française et de la Francophonie a revêtu une tout autre ampleur. Il est vrai que, depuis bien des années, on y célébrait, en Afrique francophone surtout, mais aussi ailleurs, la journée mondiale de la Francophonie, et dans bien des endroits cela durait une semaine ou deux, dans quelques cas un mois…Pour les Alliances et Instituts français du monde entier, cet événement a encore été l’occasion d’organiser de multiples manifestations sur les cinq continents pour promouvoir la francophonie (pas seulement autour des dix mots choisis) et permettre à la langue française de se diffuser largement. Autant de projets qui se sont échelonnés le plus souvent bien au delà d’une semaine.

Ce fut le cas en Afrique où les dix mots ont voyagé jusqu’aux Comores, sous l’impulsion de l’Alliance française de Mutsamudu où les festivités ont commencé dès le 15 février. Ce fut le cas aux Amériques : à Ottawa, un projet multidimensionnel a mis en lumière la pluralité et la richesse de l’identité francophone canadienne durant quatre semaines ; à Chicago, la Semaine s’est déclinée en un Festival de la francophonie du 6 au 31 mars. En Europe aussi où la Finlande a célébré la Francophonie tout au long du mois de mars ; en Italie, à Modène, où les festivités se sont déroulées du 14 mars au 10 avril. Au Portugal, ce moment privilégié a eu lieu du 11 au 26 mars, grâce au réseau des Alliances française du pays en relation avec les Ambassades.

Alors, la France serait-elle une fois encore à la traîne ? Souvenons-nous, déjà en son temps, l’écrivain et académicien Jean-François de La Harpe soulignait : "En France, le premier jour est pour l’engouement, le deuxième pour la critique et le troisième pour l’indifférence". Nous sommes en 2015 et la Semaine de la langue française a fêté ses 20 ans dans une discrétion toute routinière et bien morne. Tout est dit …

Catherine Distinguin, administratrice d’Avenir de la langue française


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net