En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

GdF-Suez se transforme en groupe hors-sol anglicisé
(Engie)

GdF-Suez grand groupe français de l'énergie, change de nom. Il est vrai que son nom sonnait par trop national ["quelle horreur !" entonne le chœur mondialisé] : GdF (Gaz de France qui avait en outre le malheur d'être issu de la Libération sous le patronage du Général De Gaulle) et Suez (IndoSuez, ancienne Compagnie universelle du canal maritime de Suez fondée en 1858). Bref, ils ont choisi un nom hors-sol qui sonne comme un surnom anglo-américian : Engie (quelle imagination !)

Pour appuyer cette mise hors-sol rien de tel qu'un slogan bidon "in ingliche" : "by people for people". Mais où vont-ils chercher tout cela (à coups de millions d'euros pour les géniaux créatifs) ? Tout cela sous l'égide de l'État français qui reste encore le 1er actionnaire avec 33%.

Merci à Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique qui a fait grand œuvre de "collaboracheune" en autorisant cette transformation. Merci  aussi à Dominique de Villepin, premier ministre de 2005 à 2007 qui s'est battu pour la privatisation de GdF, permettant cette mise hors-sol. Décidément les "élites" françaises semblent ne plus avoir qu'un objectif le dépeçage complet de la Nation.


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net