En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/permis-conduire.jpgVeut-on vraiment faire passer en France le permis de conduire en plusieurs langues ? - le 04/12/2008 - 10:27 par Albert_Salon
Passer le permis de conduire en langue étrangère ?

Nous apprenons par des dépêches d’agences que l’on songe en haut lieu à prendre des mesures (de discrimination positive ?) selon lesquelles les épreuves du permis de conduire pourraient être subies en France par des candidats en d’autres langues que le français.

Toutes les associations de promotion de la langue française avaient approuvé pleinement les dispositions exigeant des étrangers qui s’installent en France qu’ils apprennent et maîtrisent la langue française. ALF était présente voici quelques années au Salon du livre lorsque le Délégué Général à la Langue française avait lancé officiellement le DILF, diplôme sanctionnant un apprentissage adapté du français, notamment par les migrants.

L’annonce récente nous paraît aller à contre-courant de cette saine orientation. Du reste, l’arabe (lequel ?), le turc, le bambara…, ne seraient pas seuls en cause : pourquoi écarterait-on le chinois et…l’anglais ?

Avenir de la langue française » demande donc que les mesures envisagées fassent l’objet d’une réflexion beaucoup plus approfondie.

Elle rappelle que la délivrance du permis de conduire relève des autorités publiques de la Nation, et tombe à ce titre sous l’empire de l’article 2 de la Constitution selon lequel « la langue de la République est le français ».
Le Président : Albert Salon

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net