En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

/nouvelles/presse.gifLangue française : Nouvelles de mai 2016 (2) - le 08/05/2016 - 18:52 par MAR

Langue française : Nouvelles de mai 2016 (2)

Sud-Ouest Entraîneur mieux que coach (5/5) (lien)
Courrier Picard La langue de Molière exigée sur les chantiers ? (2/5) (lien) [aussi plus bas]
OEP L'universel et le singulier à Cabourg (lien)
Quand la presse régionale se gargarise d'anglicismes pour faire moderne
[exemple ci-dessous de "La Montagne"]


Une initiative à nationaliser : la "Clause Molière" :

Il s’agit d’exiger des travailleurs étrangers qu’ils soient capables de travailler en français en France, et de contraindre leurs employeurs à n’employer que le français avec eux, quittes à rémunérer un interprète.

Il y aura sans aucun doute diverses difficultés d’application. Mais il faut poser cette obligation.

Elle rejoint du reste la proposition d’amendement sur le français bientôt déposée par des parlementaires de divers bords dans le cadre de la discussion commencée à l’Assemblée sur le projet de loi "Égalité et citoyenneté".

Incidemment, elle a peut-être quelques chances d’être officialisées sur le plan national, parce qu’elle permet aux autorités publiques qui le voudraient de contourner l’accusation d’être protectionnistes et de léser le principe sacré de "concurrence libre et non faussée " de Saint-Bruxelles, et de limiter ainsi l’emploi de clandestins et aussi des fameux "travailleurs détachés"…

Peut-être un signal parmi d’autres de ce qu’en haut lieu on commencerait à reconnaître : l’utilité pratique de la législation de protection de la langue nationale, en l’occurrence, chez nous, du français ?… Albert Salon


Quand la presse régionale se gargarise d'anglicismes pour faire moderne
[exemple de "La Montagne"] : "Urban street tricot","serial tricoteurs", "relooking", "speed meeting", "Crowfunding"...

la-montagne-st-flour.jpeg


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net