En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

Editoriaux/cocarde.gifÉlections 2017 : à la reconquête de la langue française - le 05/01/2017 - 22:03 par Albert-Salon

Élections présidentielles et législatives
À la reconquête de la langue française !

par Michel R. Cloutier Québec-Presse - Versailles, 13/12/2016.

L’Union Nationale des Écrivains de France, présidée par Arnaud Upinsky, membre d’ALF.

"La parole est l’instrument premier du pouvoir", "la démocratie ne donne pas le pouvoir au peuple, mais à l’éloquence", "la civilisation est d’abord un langage", (Maurice Druon, secrétaire perpétuel de l’Académie française).

La langue française s’invitant aux présidentielles 2017 ? Faite an I de la reconquête de la langue française, par feu l’Académicien Philippe Beaussant, ancien président de Défense de la Langue Française (DLF), l’année 2016 fut riche en imprévus, et 2017 s’annonce décisive à cet égard.

Alors que l’école, le langage du savoir et la civilisation, sont la clef de tous les enjeux surplombant la présidentielle 2017 (chômage, jeunesse, intégration, reconnaissance des élites, place de la France dans le monde, etc.), la langue française - qui en est la matrice et qui est menacée de mort par l’anglicisation à marche forcée de la société française - ne doit plus être la grande absente des grandes élections nationales, d’abord de la présidentielle 2017 en pleine lancée.


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Nouveautés du site

(depuis 30 jours)
 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net