En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

France Culture : des illustrations sonores
très largement anglo-américaines

Claude Weisz nous envoie un courriel de protestation à France Culture concernant des illustrations sonores très largement anglo-américaines. Vincent Lemerre, directeur des programmes de France Culture, lui répond avec une apparente bonne volonté. Claude Weisz constate pourtant que : "Radio France me répond...mais le problème est que ces jeunes chargés de la programmation musicale ne connaissent et n'écoutent presque uniquement la variété anglo-saxonne !" - Si tous les auditeurs consternés par l'anglomanie ravageuse des médias se donnaient la peine d'écrire une foi, rien qu'une fois ...


Claude Weisz - 09/02/2017

Madame et chère Sonia Kronlund.

J'aimerais comprendre pourquoi depuis quelques temps "Les pieds sur terre" se terminent par une chanson anglophone. (Comme les génériques de fin dans l'immense majorité des films français)

Si cela est, est-ce pour des raisons purement économiques, copyright du droit anglo-saxon ?

Ou bien ceci correspond-il à la volonté de "l'élite" politique et économique française de marginaliser la chanson francophone jusqu'à la rendre inaudible sur la radio publique à l'instar des chaînes privée et "jeunes".

Est-ce l'application par France Culture de la "plaie liste" de France Inter ?

Est-ce la volonté de la direction de Radio France de substituer d’une façon générale au vocabulaire français précis un sabir anglo-saxon de mots valises.

Toutefois je vous rappelle que l'auditeur que je suis est aussi le citoyen qui finance Radio France !

Est-ce la volonté de réaliser la pensée unique néo libérale ainsi prophétisée par Margareth Thatcher : "au XXIe siècle, la puissance dominante c'est l'Amérique, la langue dominante c'est l'anglais, le modèle économique c'est le capitalisme anglo-saxon" ! ?

Je reviens sur le choix que vous faites de la variété anglo-américaine pour clore votre émission-(encore aujourd'hui 9 février) -

Hier, 8 février, magnifique émission sur ces jeunes filles réfugiées en France, élèves du lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen.

L’émission se termine par l'émouvante parole de cette élève de 17 ans qui nous dit qu'il y a 4 ans elle ne savait pas un mot de français.

Aujourd'hui c'est par les romans : Zola, Honoré de Balzac, Hugo… qu'elle accède à la culture, à la civilisation française.

Et vous enchaînez par un "hit" anglais… je m'attendais à entendre un auteur compositeur français, pourquoi pas Georges Brassens qui a mis en musique Victor Hugo !

(Ou même Tata Milouda, que vous m’avez fait connaître.)

Que peuvent penser ces jeunes filles, excellentes élèves, bien que vivant dans des conditions inhumaines, lorsque l'on signifie qu'aujourd'hui en France, on chante en anglais, que la culture populaire a uniquement cette sonorité et basta.

Pourtant la chanson francophone est unique et cela depuis des siècles ; chansons de révolte, d'insoumission, sociale, politique, satirique qui ont connu des succès mondiaux…

Qui se souvient encore que la chanson qui fut et demeure encore aujourd'hui la plus chantée, traduite dans presque toutes les langues du monde, est française, mais oui, "l'Internationale"… S'il vous plaît, que Radio France assume son rôle de service public non soumis aux pressions des puissances économiques et financières dont la langue unique est l’anglo-américain.

Que France Culture fasse découvrir, entendre l'immense variété de la chanson d’expression francophone. Que sa diffusion ne soit pas contingentée au ghetto de l'excellente mais confidentielle émission d'Hélène Hazera.

Claude Weisz

Des Volkes Seele lebt in seiner Sprache (C'est dans sa langue que vit l’âme du peuple) Goethe


Vincent Lemerre directeur des programmes de France Culture vous apporte quelques éléments de réponse :

La programmation musicale des Pieds sur terre n’est pas centralisée, elle est le fait des multiples Chargés de réalisation qui assure le montage et l’habillage des reportages. La grande liberté laissée aux équipes sur ce point fait que souvent des titres chantés en anglais sont programmés, aux Pieds sur terre comme dans nos autres émissions, je le constate comme vous.

Je vous rassure cependant sur un point : il n’y a pas, pour cette émission ou pour toute autre émission de France Culture, de volonté délibérée de favoriser telle ou telle production musicale. Et, pour faire suite à votre message, je vous assure que dans les prochains jours un message général sera envoyé à tous les collaborateurs de la chaîne pour les inviter à assurer une meilleure présence de la chanson francophone sur notre antenne.


autres exemple parmi d'autres relevé par Claude Weisz de l'anglomanie ravageuse des médias

8/02/2017 : sur nos écrans cette semaine, un documentaire franco-autrichien tourné à Vienne;

titre original: "Brüder der Nacht",

titre en français moderne: "Brothers of the Night"


Cette recension avait provoquée la réponse d'une de ses amies

Cher Claude,

Bien pensé à toi sur ce sujet hier soir en écoutant France Inter qui proposait les Victoires de la musique - comme la TV - "en live et en prime time..." [sic !]

Et demandait à la ministre de la culture, présente, qu'elle était sa "playlist..."

J'aurais aimé que celle-ci ait l'élégance de dire qu'en effet pouvoir écouter les chanteurs en direct et à une heure de grande écoute grâce aux Victoires de la musique....

Et ,qu'en ce qui la concernait, sa liste de chansons téléchargées préférées était composée de...
Mais en plus sa chanson préférée était anglophone ! V.
[encore merci à Audrey Azoulay  pour sa défense des artistes français !]


Ce qui avait suscité sa réponse :

plaie liste = florilège; coup de cœur ...

N.B. Jamais aucuns de mes courriels portant sur le massacre du français dans l'audiovisuel n'est publié dans le courrier des lecteurs de Télérama. Question taboue ?

Qu'il est loin le temps où François Mitterrand à peine élu président la République, se rendait à Bobino pour écouter Catherine Ribeiro et répondait, lorsqu'on lui demandait quelle était sa chanson préférée contemporaine: "Göttingen" de Barbara !


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net