En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

/nouvelles/presse.gifLangue française : Nouvelles de mai 2017 (3) - le 22/05/2017 - 22:07 par MAR

Langue française : Nouvelles de mai 2017 (3)

La Tribune Quand l'Afnor s'assoit sur la langue française ? (19/5) (lien) [lettre ci-dessous]
Libération Que change la déclaration de Macron sur les classes bilangues ? (16/5) (lien)
Ilyes Zouari Paris n’est plus la première ville francophone du monde (15/5) (lien)
Le Temps Même après le Brexit, l’Union Européenne ne dit pas "bye bye" à l’anglais (14/5) (lien)
Le Figaro "En fait" ou "au fait" ? (lien)


Lettre au Président de l'AFNOR

Monsieur le Président

AFNOR

11, rue Francis de Pressencé

93571 La Plaine-Saint-Denis

Paris le 26 mai 2017

Objet : Langue française

Monsieur le Président

La presse fait état d’une décision prise récemment par l’Association française de normalisation (AFNOR), portant annonce de publication de certains de ses textes uniquement en anglais.

Si cette information s’avérait, elle tomberait sous le coup des dispositions de la loi 1994-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française.

Son article 1er dispose en effet :

"Langue de la République, en vertu de la Constitution, la langue française est un élément fondamental de la personnalité et du patrimoine de la France. Elle est la langue de l’enseignement, du travail, des échanges et des services publics.".

Son article 9-1-II, ajoute au Code du Travail un article L.122-39-1 ainsi rédigé :

"Tout document comportant des obligations pour le salarié, ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire à celui-ci pour l’exécution de son travail, doit être rédigé en français. Il peut être accompagné de traductions en une ou plusieurs langues étrangères."

La mise à la disposition des salariés de documents non traduits en français constituerait donc une infraction à la loi.

L’AFNOR ayant un statut d’association d’intérêt général, subventionnée par l’État français, a l’obligation de respecter strictement la loi précitée sous peine de suspension de toute subvention, en vertu de son article 15.

Notre association vous serait très reconnaissante de bien vouloir lui confirmer l’information apportée par la presse, et, dans le cas où elle serait avérée, de prendre toutes mesures découlant de la stricte application de la loi du 4 août 1994 modifiée.

Veuillez, Monsieur le Président, agréer l’expression de toute ma considération.

Albert Salon, docteur d’État ès lettres, ancien Ambassadeur, Président d’Avenir de la langue française (ALF).


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net