En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles2018/michel-guillou.jpgMichel Guillou : immense perte pour la Francophonie ! - le 25/02/2018 - 12:33 par Albert_Salon

Michel Guillou : immense perte pour la Francophonie !

par Albert Salon, président d'Avenir de la Langue Française, ancien ambassadeur 

Né en 1938, produit de l’ascenseur social de la République, ce docteur d'État ès sciences physiques, ancien de Supélec, énergéticien, a, toute sa vie, voulu rendre à sa France ce qu'il avait reçu d'elle.

En créant, animant, dirigeant, développant, des institutions éducatives de haut niveau, et y favorisant la promotion personnelle et sociale de nombreux défavorisés, en France et dans les pays de langue française.

Il faut lire son profil sur Wikipédia : éloquent !

Michel Guillou, comme le grand Philippe Rossillon disparu en 1997, a été l’un des paladins de la Francophonie. Un chef, un grand camarade de combat, un rude frère d’armes, un valeureux Compagnon de notre Résistance française et francophone. Tous les Français aimant la France, toutes nos associations en synergie pour le français et la Francophonie au nom desquelles j’écris ces lignes - au premier rang : Avenir de la Langue française (ALF) - lui sont redevables.

Nous avons tant agi ensemble pendant plus de quarante ans : en France, au Québec, en Afrique, en Asie ; à plusieurs Sommets francophones, dont ceux de Cotonou et surtout de Hanoï en 1997...

Avec une immense tristesse, et une étrange joie confiante, nous le remercions :

- Pour la puissante impulsion donnée, avec l’aide notamment du ministère de la Coopération, à l’AUPELF, devenue l’AUPELF-UREF puis l’AUF, créant les instituts francophones d’excellence de Hanoï, Phnom-Penh, Maurice, Sofia, Bucarest, ainsi que les classes bilingues et les filières universitaires en Asie, les bourses spéciales aux chercheurs du Sud.

- Pour son institut de formation à la Francophonie des années 1990 à Chamarande, pour le grand Institut Francophonie et Mondialisation (IFRAMOND, aujourd’hui Institut international pour la francophonie, 2IF) qu’il créa en 2001 à l’université Lyon III, et développa fortement ; enfin pour son action, en ce siècle, dans notre Forum pour la France, animé par Henri Fouquereau.

- Nous n’oublions pas son aide en 1992 à la création de notre Avenir de la langue française (ALF), à l’introduction «dans la foulée», avec nos amis parlementaires, de la précieuse phrase dans la Constitution : «La langue de la République est le français», son appui à l’élaboration par ALF de l’esquisse du texte devenu "loi Toubon" du 4 août 1994, dans le travail commun au cabinet du ministre Jacques, son appui aussi, avec les sénateurs Maurice Schumann puis Jacques Legendre, à une autre introduction dans la Constitution (titre XIV, article 87), en juillet 2008, après 16 ans de nos efforts communs : celle de la Communauté francophone elle-même.

Nous n’oublions pas Denise, toujours inébranlable et vibrante à ses côtés, son solide soutien.

" Ami, si tu tombes..."

Albert SALON, ancien ambassadeur, président d’Avenir de la Langue française (ALF)


Parmi ses publications :

- avec Trang Phan et Aymeric Durez : "Francophonie et mondialisation" (Belin, 2011-2012)

- avec Serge Arnaud et Albert Salon : "Les Défis de la Francophonie" (Alpharès, 2002, Planète francophone).


Citations de Michel Guillou sur la Francophonie : http://agora-2.org/francophonie.nsf/Dossiers/Michel_Guillou


Agence universitaire de la Francophonie : Le recteur salue la mémoire de Michel Guillou, 1er recteur de l'agence (lien)

Le Devoir : 1938-2018 Michel Guillou, un grand bâtisseur de la Francophonie (lien)


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Nouveautés du site

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net