En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

/nouvelles/presse.gifLangue française : Nouvelles d'avril 2018 - le 08/04/2018 - 18:06 par MAR

Langue française : Nouvelles d'avril 2018

France Culture- Répliques Alain Finkielkraut  La langue française : état des lieux (31/3)
Une excellente émission, à écouter ou télécharger, avec Alain Borer   "De quel amour blessée" et Jean-Michel Delacomptée "Notre langue française" (lien)
Orange "Bottom up" : quand Macron se prend les pieds dans le franglais (1/4) (lien)
Initiative communiste Face à "sir Emmanuel" Macron, défense populaire de la francophonie (lien)

Avenir de la Langue française (ALF) et la plupart des 32 associations membres de notre synergie inter-associative pour le français, n’ont pas souhaité signer - endosser - cette déclaration du secrétariat du PRCF (communistes rénovateurs, patriotes), dont l’auteur signataire préside aussi une association membre active de notre synergie. Deux associations de ce collectif, plus proches du PRCF, s’y sont, elles, associées.

Notre concertation inter-associative comprend des associations dont la diversité couvre l’ensemble de l’échiquier politique français, mais qui, toutes, luttent pour le maintien de la langue française en France même et de son rôle en Francophonie et dans le monde. Nous ne prenons donc pas de positions politiciennes, mais des positions communes de politique de la langue française et de la Francophonie.
Nous proposons cependant un lien vers cette déclaration, à nos yeux trop injustement hostile a priori au présent gouvernement, pourtant vigoureusement et publiquement critiqué par nous-mêmes pour sa funeste part d’anglo-américanomanie.

Nous le proposons parce qu’elle exprime aussi, et surtout - une crainte bien réelle de communistes patriotes, qui partagent avec nous le combat contre la volonté - de ce que nous appelons communément l’empire - d’imposer un modèle économique, social et culturel, qui sert ses intérêts et l’hégémonie de la langue anglo-américaine qui les favorise.

Ce modèle et ses promoteurs sont manifestement destructeurs des vieilles nations et civilisations, de leurs cadres démocratiques et sociaux, de leurs cultures et de leurs langues, ce à quoi nous sommes tous résolument hostiles.

Albert Salon, président d’Avenir de la Langue française (ALF).


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net