En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

 ↑  

Traduisons le franglais...

 ↑  

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

 ↑  

Nouvelles

Langue française : Nouvelles de juillet 2018 (5)

L'Humanité Parlez-vous manager ? "L’angliche", snob et stupide (20/7) (lien)
RFI La guerre est déclarée pour prendre la tête de la Francophonie (20/7) (lien)
RFI Plaidoyer pour une langue française libres (19/7) (lien)
Le Figaro N'oublie pas l'impératif ! (19/7) (lien)
Lettre d'un sympathisant excédé (lire ci-dessous)


Patrice B., membre généreux d’ALF, nous envoie, pour protestation, sa réaction à des annonces bourrées d’anglicismes. La réponse à sa question désabusée est en nous, par nos actions et nos campagnes, et en vous, chers lecteurs qui pouvez harceler par écrit, par téléphone, tous les responsables et divers élus, journalistes, à votre portée. AS.

Chers Amis,

Je me distrais tristement un instant en partageant ce lien vers une vidéo affligeante où Blablacar montre le luxe d'espace que paient les charges lourdes des covoiturés et, le pire, l'anglomanie triomphante dans l'affichage en anglais. il y en a pour 3 mn à voir cela. Plus le temps passe, plus je me convainc qu'une révolution est nécessaire au sommet de l'État. En France tout part du sommet, c'est divin sans doute. C'est donc le sommet qu'il faut convertir à un amour supérieur de la France, de son génie culturel (pas de la culture actuelle) et de sa langue.

Comment y parvenir, quand la montagne à franchir s'étire devant nous ?

Là, je suis écrasé pour réagir individuellement et syndicalement face à la production bureau-technocratique verbeuse et mal conçue de l'UE et de la France.

Les politiciens oublient que le "droit" d'un système politique (dit de "droit") est rédigé et mis en oeuvre par une quantité de personnes physiques dont les capacités intellectuelles sont souvent dépassées et étrangères au réel vécu par les opérateurs économiques que sont les paysans, artisans et indépendants. Eux dont le niveau intellectuel, même s'il vaut parfois mieux que celui d'un énarque, ne peut être mobilisé 60 % du temps hors travail sur les produits et la clientèle. La machine à réduire le temps utile au profit du temps inutile est en marche accélérée.

Qui a les bons principes pour reconstruire une France libérée, pacifiée, efficace ? Et qui veut s'y mettre en dehors de tout ce qui s'agite comme moucherons autour d'un lampadaire ? Bien amicalement. Patrice


Rechercher

Rechercher

D'autres le disent aussi !

 ↑  

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Histo nouvelles

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net