En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/Lyon-StExupery.jpgLettre à Lyon Airports (sic !) - le 26/02/2009 - 12:56 par Franois_Griesmar
Lettre à Lyon Airports (sic !)

Le 26 février 2009
 
   Messieurs,
 
   J'ai remarqué que les aéroports de Lyon se sont regroupés en une société dénommée
« Lyon Airports », de sorte à promouvoir « Une nouvelle identité ! Plus forte, plus dynamique, plus internationale ! », comme le proclame le site Internet des sociétés exploitantes, que j'ai consulté (Rubrique « Communication », onglet « Notre identité ») ; je cite les extraits pertinents :
 
- § 1 (extrait) : « L’image véhiculée par « Aéroports de Lyon » ne correspond plus à sa réalité. Sa dimension de plus en plus internationale, avec plus de long-courriers, son ouverture à tous les segments de trafic comme le low cost [« bas coût », for French wogs], son dynamisme commercial, ses nouveaux services, son sens de l’accueil et sa qualité de service, sont autant de signes de ce changement. »
 
- § 3 : « 3. A vouloir trop mettre en avant notre internationalisation, ne risque-t-on pas de gommer notre identité française ? Toute entreprise a une nationalité et en est fière. La nôtre est française et nous l’affichons au travers du nom de notre ville. Plus que jamais, LYONAIRPORTS est un puissant levier au service du développement économique de toute une région et contribue à son rayonnement international en étant visible et compris sous le nom qu’elle s’est choisi »
 
- § 6 : « 6. Pourquoi avoir choisi ce nom ?
- C’est un nom international, compréhensible par tous, qui fait référence à notre ancrage territorial.
- C’est un nom court, aisément mémorisable qui peut facilement se conjuguer avec un rappel de l’activité concernée.
- C’est un nom intemporel. »
 
*******
   En clair, le français est une langue de ploucs qu'il faut cacher aux étrangers ; en revanche, l'anglo-étasunien est la « savonnette à vilain » dont l'emploi intensif est indispensable pour dissimuler l'horrible tare de ne pas être né ni de vivre en Arkansas ou à Paris (Texas, of course) : Dieu merci, vos experts en « management » et en « marketing » bardés de « MBA » et autres équipements du prêt-à-penser étasunien se démènent pour arracher Lyon à sa franchouillardise. Et puis, il est vrai que pour un anglophone (les autres étrangers, on s'en moque), comprendre que « Aéroports de Lyon » a une signification vaguement voisine de celle de « Lyon Airports » représente un effort, voire une torture qu'il serait indigne de prolonger !
 
   Mais il ne faut pas vous arrêter en si bon chemin. Voici donc quelques pistes :

- remplacer le vocable « Lyon » qui sent son cul-terreux par « Lyons » (graphie anglophone) ou, mieux, par Lyon City, oh yeah !

- éliminer le nullard « aeroport » de votre adresse courriel (sorry, e-mail address) [webmaster@lyon.aeroport.fr] pour le remplacer par « airport », ce qui assurera en outre une communication plus cohérente ;

- arrêtez de pay lip service to silly jingoistic French pride (désolé, mais ça fait tellement de bien d'écrire dans la langue des Maîtres) : pourquoi nous parler de votre identité française et de votre fierté de celle-ci ? Quand on remplace « Aéroport de Lyon » par « Lyon Airport », le message est clair : le nom d'une société, c'est son drapeau (*) ; alors assumez au lieu d'essayer de faire croire que le noir c'est le blanc or the other way round : vous savez, dans la bassesse, ce sont les débuts qui sont les plus difficiles ; ensuite, toute honte (très vite) bue, on crache quotidiennement sur sa mère (sa langue maternelle) sans même plus y penser, les exemples abondent...

- essayez d'expliquer à Samsung que leur petite société arriérée ne sera jamais connue tant qu'elle ne remplacera pas son nom coréen par une éructation anglo-saxonne.
 
  À votre disposition pour vous donner quelques autres pistes (°) : « Infamy made easy », yes you can !
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
(*) NB : a posteriori, je crois avoir été injuste with Lyons Airport, Inc. car leur drapeau est bien bleu-blanc-rouge ; bon, d'accord, il ne s'agit pas du ridicule French flag ni du blason de la ville de Lyon mais du « Star and Stripes » : d'ya have a problem with that?

(°) comme expliquer à la société dénommée Aéroports de Paris (ADP) comment il faut communiquer efficacement

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Nouveautés du site

(depuis 30 jours)
 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net