En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

L'utilisation de l'expression "Health data Hub" interdite au gouvernement !

L’AFRAV (Association FRancophonie Avenir) a attaqué l'État contre les marques à connotation anglaise. Le terme anglais "Health data hub", qui désigne un méga-fichier de données de santé créé par le gouvernement, ne pourra plus figurer dans la communication officielle d’ici au 20 avril 2023. La décision du tribunal administratif de Paris est tombée le 20 octobre.

Les juges somment le ministère de la Santé de "procéder au retrait de l’expression" ainsi que de son sigle (HDH) de l’ensemble des "supports de communication destinés au public français", dans la décision consultée ce dimanche par l’AFP. Le tribunal avait été saisi par Francophonie Avenir, l’association de défense de la francophonie.

L’organisation veut également interdire à l’État d’utiliser des expressions anglophones comme "Choose France", "French Tech" ou "French Impact". La loi Toubon de défense de la langue française, promulguée en 1994, interdit en effet à tout acteur public d’utiliser " une expression ou un terme étrangers " dans une marque ou appellation qu’il crée si un mot équivalent existe en français.

La réglementation est ambiguë sur la manière dont l’existence d’un "mot équivalent" en français peut être prouvée. Selon la jurisprudence du Conseil d’État, il faut s’en tenir strictement à une liste officielle publiée par la Commission d’enrichissement de la langue française, qui propose des mots équivalents pour les nouveaux mots techniques.

Dans le cas de "Health data hub", le tribunal administratif de Paris relève que chacun des trois termes a déjà fait l’objet d’une traduction approuvée par la Commission (santé pour "health", donnée pour "data" et concentrateur pour "hub"). Le méga-fichier possède déjà une appellation française ; à savoir "plateforme des données de santé (PDS)".


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - MVAC - 181 avenue Daumesnil - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net