En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

Nouvelles diverses de la Langue française et de la Francophonie - le 17/12/2009 - 15:01 par MAR
Nouvelles diverses de la Langue française et de la Francophonie
Publicité et langue française-Bilan 2009 (17/12/2009)
Nice accueillera les prochains Jeux de la Francophonie en 2013 (16/12/2009)
Laurence Parisot s'inquiète l’abus de l’anglais dans l’entreprise ! (2/12/2009)
Francophonie-anglophonie au Rwanda et au Congo (RDC) (2/12/2009)
Internet : le .fr toujours en progression (24/11/2009)
_______________________________________________________________________________
Publicité et langue française - Bilan 2009 (17/12/2009)

15.12.2009 - Conscients de la sensibilité des citoyens à l’usage de la langue française dans la publicité, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) et la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) du ministère de la Culture et de la Communication, ont décidé d’engager une étude conjointe pour mieux connaître la situation dans ce domaine.  Ils ont analysé pas moins de 7 323 messages publicitaires (affichage, pub radio et télé) émis au premier trimestre 2009. Au total, 147 manquements ont été relevés, soit 4 %. Aucun en télévision, car, selon l'ARPP, toute infraction est éliminée avant sa diffusion.

voir la page de l'ARPP permettant d'accéder à l'étude
et l'article du Point : "La publicité passe l'épreuve de français"
_______________________________________________________________________________
Nice accueillera les prochains Jeux de la Francophonie en 2013 (AFP : 16/12/2009)

La Conférence ministérielle de la Francophonie, réunie mercredi à Paris, a attribué mercredi l'organisation des 13e Jeux de la Francophonie à la ville française de Nice en 2013.

Pour l'organisation de ces Jeux, manifestation à la fois sportive et culturelle, Nice était en concurrence avec Malabo, en Guinée Equatoriale et N'Djamena. Nice succèdera à Beyrouth, qui avait été l'hôte des Jeux cette année.

La veille, les ministres des 70 Etats et gouvernements ayant en commun le français avaient décidé que le prochain sommet politique aurait lieu à Montreux, en Suisse, du 22 au 24 octobre 2010 et que celui de 2012 se déroulerait à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Montreux en revanche était seule candidate pour le sommet, remplaçant au pied levé Antananarivo, Madagascar étant dans l'impossibilité d'accueillir une telle réunion internationale en raison de l'instabilité institutionnelle et politique qui règne actuellement dans ce pays.
_______________________________________________________________________________
Laurence Parisot s'inquiète l’abus de l’anglais dans l’entreprise ! (2/12/2009)

Le 2 décembre, lors d’un débat sur l’identité nationale dans une émission de Canal +, Laurence Parisot, présidente du MEDEF, a déclaré : "Or, il y a une chose, je ne sais pas si c’est dit, mais pour moi un des points très importants, c’est la langue. [...] Je préfèrerais par exemple qu’on ait un débat sur la langue, l’utilisation de la langue française, y compris dans l’entreprise où l’abus de l’anglais est, à mon avis, à signaler et à dénoncer." (relevé par Marceau Deschamps de Défense de la Langue Française)
[Si le Medef, qui le plus souvent ne songe qu'a singer les anglo-saxons, s'intéresse à la langue française comprenant enfin où sont ses intérêts...]
_______________________________________________________________________________
Francophonie-anglophonie au Rwanda et au Congo (RDC) (2/12/2009)

Daniel de Poli, membre fidèle d’ALF et militant averti et particulièrement actif, nous livre son sentiment, plutôt rassurant…

Concernant l'adhésion récente du Rwanda au Commonwealth, j'estime que la France ou la francophonie n'ont absolument rien perdu en Afrique centrale. En effet, si on regarde une carte de l'Afrique, on se rend compte que le Rwanda est un pays qui n'a strictement aucun intérêt géopolitique. C'est un pays minuscule, pauvre et enclavé. De plus, le fait qu'il ait officialisé l'anglais en troisième langue après le français et le kinyarwanda n'apporte quasiment rien à l'anglophonie. En effet, au Rwanda, la langue nationale est le kinyarwanda, parlé par tous, et l'anglais ne s'implantera donc jamais en profondeur dans le pays mais ne sera parlé que par une petite minorité de la population (tout comme le français d'ailleurs). En fait, il faut bien comprendre que les Anglo-Saxons ont échoué en Afrique centrale car le véritable but était d'imposer l'anglais officiel en République démocratique du Congo, géant de l'Afrique (grand comme cinq fois la France) et pays géopolitiquement stratégique pour la francophonie. Et ils ont presque réussi car le projet de Constitution concocté par Laurent-Désiré Kabila en 1998 prévoyait explicitement que l'anglais serait seconde langue officielle en RDC.

Mais autant l'officialisation de l'anglais au Rwanda n'était vraiment pas préoccupante (car le Rwanda est un confetti insignifiant), autant l'anglais en RDC aurait été un coup très dur pour la francophonie et la France. C'est pourquoi la DGSE (services secrets français) est intervenue discrètement et efficacement et a réussi à faire en sorte que le français reste la seule langue officielle de la RDC. C'est cela, la vraie victoire. Car la RDC est LE futur géant de l'Afrique. C'est déjà le premier pays francophone du monde par la population (68 millions d'habitants en 2009, 200 millions en 2050), il est grand comme cinq fois la France et a une position stratégique au coeur de l'Afrique. C'est lui, le grand pays francophone d'avenir. Le Rwanda, là-dedans, n'a aucun intérêt, d'autant plus que le français est encore langue officielle dans ce pays. Daniel de Poli
_______________________________________________________________________________
Internet : le .fr toujours en progression (24/11/2009)

(AFP - 24/11/2009) Le .fr a bien résisté à la crise économique, enregistrant en 2008-2009 une croissance de 25% contre 8% en moyenne pour les autres extensions au niveau mondial, s'est félicitée aujourd'hui l'Afnic, l'association française qui le gère.
"Le .fr continue sa progression avec une dynamique quasiment inchangée par rapport aux années précédentes. Nous résistons beaucoup mieux" que d'autres extensions, a déclaré le directeur général de l’Afnic (Association française pour le nommage internet en coopération) Mathieu Weill lors d'un point presse.
Lancé en 1986, le .fr a longtemps été handicapé par des règles d'attribution restrictives. Avec l'assouplissement des procédures pour les entreprises en 2004, puis l'ouverture aux particuliers en 2006, il a connu une montée en puissance.
En septembre, il a d'ailleurs franchi le cap des 1,5 million de noms de domaine enregistrés. Au niveau mondial, le .fr se place en 16e position dans un marché largement dominé par le .com (81 millions).
"Le .fr représente 80% de la croissance nette du marché" en France, a précisé Patrick Maigron, enseignant-chercheur à Télécom et Management SudParis, qui a réalisé l'étude avec l'Afnic.
Un tiers des noms de domaine enregistrés dans l'Hexagone sont aujourd'hui en .fr, contre 41,7% pour le .com, dont la part de marché s'effrite.
Preuve de l'"attachement" des internautes au .fr, ce dernier affiche "un taux de renouvellement de 83%, soit 10 points de plus que le .com", a noté M. Weill.
37% des .fr sont détenus par des particuliers, contre 27% deux ans plus tôt.
L'Ile-de-France concentre quelque 40% des noms de domaine en .fr, dont 17% pour la seule ville de Paris.
Les 18-34 ans représentent 42% des propriétaires et le tarif moyen est de 23 euros hors taxes par an, un chiffre stable.
Parmi les termes les plus utilisés dans les .fr, "France" arrive largement en tête, suivie d'immobilier, Paris, hôtel et mairie.
 
 

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net