En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/aropiade.jpgUn minaret francophone édifié en Suisse - le 27/12/2009 - 17:45 par JG
Encouragement à notre résistance
Un minaret francophone édifié en Suisse
Le 1er congrès de l’AROPI à Genève s'est tenu en français
_____________________________________________________________________________
Épilogue du 21 janvier 2010  : Après le congrès (par LD)
Ayant assisté à ce congrès de propriété intellectuelle les 14 et 15 janvier derniers, j'ai effectivement constaté qu'il s'est déroulé intégralement en français : ainsi, 3 des intervenants n'étaient pas francophones de naissance, notamment le Directeur général de l'OMPI, Francis Gurry (qui est australien), lequel a effectué une fort intéressante intervention puis a dialogué avec l'auditoire, le tout dans un excellent français.

De façon plus générale, au moment où l'anglo-étasunien tend à être imposé partout en matière de propriété intellectuelle, il est très important de continuer à faire jouer au français un rôle international, en particulier parce qu'il est porteur d'autres concepts juridiques découlant d'une autre conception de la société, ce qui est un gage de diversité.

À noter enfin que Pierre-François Unger, Conseiller d'État de la République et canton de Genève, en charge du département de l'économie et de la santé (DES), s'est vivement réjoui dans son allocution de bienvenue du 14 janvier que ce congrès se tienne en français, contrairement à ce qui est trop souvent la norme à Genève." LD

_______________________________________________________________________________
Un de nos compatriotes installé à Genève, membre actif d’ALF nous donne, dans une circonstance précise, un exemple édifiant d’affirmation de notre langue dans un congrès international
 
En matière de propriété intellectuelle (PI) [droit d’auteur, des brevets, des marques, etc.] Genève joue un rôle important car l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), institution spécialisée des Nations Unies qui gère les traités internationaux concernant ces matières, y a son siège. On ne sera pas surpris d’apprendre que le plurilinguisme officiel y est souvent mis à mal, notamment en raison du refus de maints anglophones de pratiquer toute autre langue que la leur et de la passivité de beaucoup de non-anglophones. On doit enfin savoir que la PI étant une activité éminemment internationale, trop de personnes en déduisent qu’elle ne peut se pratiquer qu’en anglais.

Dans ce contexte, on doit noter la tenue, à Genève, les 14 et 15 janvier 2010 du 1er congrès de l’AROPI (Association Romande de Propriété Intellectuelle), lequel se déroulera exclusivement en français. Y assisteront non seulement des personnes dont le français est la langue maternelle mais aussi des juristes originaires de pays non francophones (Turquie, Espagne, Portugal, Corée, Japon...).

Tout cela pour démontrer dans l'action concrète que l'anglo-étasunien n'est pas fatalement un passage obligé pour travailler à haut niveau et s'adresser au monde ; encore faut-il appliquer ces idées sereinement mais sans faiblesse au lieu de poser en préalable la nécessité de se prosterner devant la langue des Maîtres, lesquels ne manifestent généralement vis-à-vis de ces laquais guère mieux que la condescendance habituellement réservée aux caniches effectuant des cabrioles pour attirer l'attention de leur maître...
 
"Si tu te fais ver de terre, ne t'étonne pas si on te marche dessus." (Kant)
JG.

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net