En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/presse.gifNouvelles diverses d'avril - le 17/04/2011 - 18:48 par MAR
Nouvelles diverses d'avril
La chanson française retrouve l'inspiration (Le Figaro - 11 avril) [suivre le lien]
Nimrod, écrivain, poète et essayiste tchadien : La langue française est la seule langue par laquelle je peux lire le monde et me lire moi même. C'est mon passeport (10/4) [suivre le lien]
L'APFF alerte l'ONU pour défendre les droits des Francophones de Flandre (6/4) (lire ci-dessous)
Le français retrouve ses lettres de noblesse devant la Cour d'Alberta (31/3) [lien]

Le combat des francophones de Flandre
L'APFF veut alerter l'ONU pour défendre les droits culturels des Francophones de Flandre (Belga - 6 avril 2011)
L'Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) annonce le dépôt imminent d'un dossier auprès de l'ONU afin que celle-ci oblige la Flandre à signer au plus vite un véritable accord de coopération culturelle avec les francophones et à ratifier la convention-cadre du Conseil de l'Europe sur la protection des minorités nationales. L'APFF relève notamment que le ministre des Affaire étrangères Steven Vanackere "a tout bonnement éludé les questions communautaires" dans le rapport qui doit servir de base à l'examen périodique universel de la Belgique devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU.
Pas la moindre allusion à la convention-cadre sur la protection des minorités que la Flandre refuse toujours de ratifier, à la non- nomination des bourgmestres de la périphérie et au code du logement flamand, dénonce l'association. Elle relève encore qu'après l'espoir suscité par l'annonce d'un projet de version "allégée" d'un accord de coopération entre la Flandre et la Communauté française, comme le souhaite le Conseil de l'Europe, il a fallu déchanter. La ministre flamande Joke Schauvliege a en effet précisé que l'intention n'est pas de renoncer au principe de territorialité, excluant ainsi que la Communauté française puisse intervenir en Flandre, regrette encore l'APFF. Devant cet état de choses, elle dit n'avoir d'autre solution que de s'adresser à l'ONU. Le dépôt du dossier est imminent, le temps de vérifier que les modalités imposées par la procédure soient respectées, précise l'association. (LEE)
 
Les médias s’intéressent enfin à un combat longtemps occulté : celui du français dans la partie nord de la Belgique, si proche…et si éloignée de nous. Nos amis de l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) luttent depuis des années pour leurs droits linguistiques en Belgique flamande. Comme les Québécois, les Acadiens, Manitobains, Ontariens… au Canada, comme les Romands et les Jurassiens en Suisse, comme les Wallons mêmes chez eux, et les Français en France, ils subissent la domination mondiale de l’anglais, avec, en prime chez eux, la pression très lourde de la langue flamande. Ils vont venir le 18 juin à Paris marcher avec nos associations et divers mouvements politiques (voir notre éditorial)." [AS]

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Nouveautés du site

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net