En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/join-us.jpgPeut-on toujours parler de Défense NATIONALE ? - le 16/11/2011 - 22:42 par MAR
Peut-on toujours parler de Défense NATIONALE ?

Deux évènement permettent d'en douter. Le magazine de la Marine nationale "Cols bleus" sollicite des candidatures avec un grand encart : JOIN US sans état d'âme ! Le 11 novembre 2011, un général français Christian Baptiste préconise l'anglais comme langue de communication entre Français et Allemands ! Comme dit Marc Favre d'Échallens dans son article : "Une question à nos généraux ; pourquoi et pour qui combattons-nous aujourd’hui ?" MAR

Concernant cette dernière affaire, lire  dans Marianne2 "Quand un général français préconise l'anglais" par Marc Favre d'Échallens

Concernant la publicité anglomane publiée dans Le magazine de la Marine nationale "Cols bleus
[Le numéro est feuilletable sur le site armees.com (descendre ensuite dans la page) ]
nous reproduisons ci-dessous 2 lettres écrites par l'Amiral Michel Debray en réaction à ce que l'on pourrait qualifier de trahison.

Lettre à "Monsieur Gérard Longuet, ministre de la Défense" (1er novembre 2011)

Monsieur le Ministre,
Au cas où personne de votre cabinet ne vous aurait montré l’encart publicitaire paru dans "Cols Bleus" du 1er octobre 2011, pour susciter des candidatures au CSFM, j’ai l’honneur de vous le faire parvenir, ci-joint.

L’emploi en majuscules d’une formule en anglais m’emplit d’indignation et j’attends du Ministre de la Défense qu’il veille au respect par les publications financées par son administration des dispositions de la Constitution, selon laquelle "la langue de la République est le français".

Je vous prie d’agréer, monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération mêlée d’indignation.

Amiral Michel Debray

Lettre du 16 octobre 2011 aux associations

Je découvre dans "Cols bleus", le magazine de la Marine nationale, n°2978 du 1er octobre 2011, page 31, un encart publicitaire d’une demi-page destiné à signaler le prochain renouvellement d’une partie des membres du CSFM, conseil supérieur (je crois, car la traduction ne figure pas…) de la fonction militaire. Je vous invite à chercher à vous procurer vous-même rapidement ce journal, auprès du cabinet du Ministre par exemple, car je suis malheureusement incapable de reproduire et de vous envoyer via mon ordinateur ce document.

Ce "placard" attire en toute simplicité l’attention du lecteur par un large JOIN US en lettres majuscules rouges.
Dans quel pays vivons-nous ? Le gouvernement de la République fait de la publicité pour un organisme de la fonction publique, avec pour cible un public exclusivement français et militaire, dans une revue militaire officielle (et vraisemblablement dans toutes les autres, mais je ne le sais pas), EN ANGLAIS !

Il faut que les responsables soient identifiés, châtiés, et que quelque chose soit écrit ou prononcé le plus solennellement possible pour stigmatiser une telle faute contre notre PAYS.

Excusez ma vivacité, mais je me sens désarmé et impuissant alors qu’il faudrait secouer un peu ce milieu de la "communication", qu’elle soit militaire ou pas, et je ne vois que vous, et les destinataires que je mets en "copie", qui puissiez peut-être avoir une action rapide et percutante.

Merci d’avance, tenez-moi au courant…je suis fou de rage ! !

Amiral Michel Debray


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net