En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

crise Union Européenne-Angleterre : occasion unique - le 17/12/2011 - 17:55 par Albert_Salon
La crise entre l'Union Européenne et l'Angleterre
Une occasion d’affirmer le plurilinguisme européen !

Communiqué de presse d’associations de promotion de la langue française et de la Francophonie.

Nous allons vers un nouveau traité de l’UE sans l'Angleterre. Ce n'est pas une surprise : les Anglais n'avaient pas adopté l'euro, et avaient toujours exigé et obtenu de l'Union Européenne des avantages particuliers.

Pour "fonctionner", une partie des compétences actuelles et de la machinerie humaine de Bruxelles devra passer en droit ou en fait à cette nouvelle "Europe budgétaire".

En quelle(s) langue(s) ? L'Europe fonctionnait en français jusqu'à l'entrée de la Grande-Bretagne et donc de l'anglais en 1973. D’un équilibre entre les deux langues jusqu'aux élargissements, on en est arrivé en pratique au tout anglais aujourd'hui.

Cela lèse gravement les autres langues de nos pays, donne un avantage intellectuel et économique aux anglophones natifs et de formation, et réduit l’immense majorité de nos citoyens au statut d'Européens de deuxième zone.

Faut-il que cet avantage léonin perdure quand l'Angleterre s’éloigne encore plus ?
La France devrait poser haut et fort la question. Rechercher l’appui des Allemands. Des Italiens, des Espagnols…

Certes, la plupart des cadres européens en place ont pris l'habitude de travailler en anglais. Raison de plus pour saisir cette occasion, agir vite et fort, et éviter la pérennisation des habitudes ! Suivons Umberto Eco : "La langue de l’Europe, c’est la traduction !".

Demandons aux peuples de s'imposer !

N'oublions pas que cette anglicisation de l'Europe reste une exception à l'échelle mondiale. Le français progresse en Afrique, le couple espagnol-portugais dans les deux Amériques, le mandarin en Asie et dans le reste du monde. Tout cela dans un contexte qui voit se relâcher l’emprise de la puissance économique et militaire des États-Unis.

L'élite anglo-américaine elle-même commence à s'inquiéter de voir les anglophones négliger les langues étrangères. Il serait donc stupide que l'UE restât marquée en fait par la langue d'un Royaume-Uni qui s'en désolidarise et dissocie, et des États-Unis qui la sapent.

Yves Montenay
Président de l’ICEG
www.asso-iceg.fr

Albert Salon
Président d'Avenir de la langue française et du FFI-France
www.avenir-langue-francaise.fr

Michel Mourlet
Délégué général de France-Univers

Henri Fouquereau
Secrétaire Général du Forum pour la France
www.forumpourlafrance.fr

Jacques Cortes
Président du GERFLINT, Groupe d’études et de recherches sur le français langue internationale

Joël Broquet
Directeur du Carrefour des Acteurs sociaux

Yves-Fred Boisset
Président de l’Union des Poètes francophones

Françoise de Oliveira
Vice-Présidente de Défense de la langue française
www.langue-francaise.org

Maurice Lelous
Pt du CLEC (Cercle écrivains cheminots)


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Nouveautés du site

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net