En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/presse.gifNouvelles de mars 2012 - le 08/03/2012 - 21:20 par MAR
Nouvelles de mars 2012
Nuit de la Francophonie sur France 3 avec Espace Francophone le 20 mars [lien]
Debout (Observatoire européen du plurilinguisme) [lien]
Message d'Abdou Diouf aux femmes (6 mars 2012) [Lire ci-dessous]
"La chanson française à l’étranger : succès et enjeux" 28/3 à Paris [Lire ci-dessous]
Histoire abrégée de la langue française en Angleterre Chr. Néron (6 mars)  [lien]

Message d'Abdou Diouf aux femmes - Secrétaire général de la Francophonie (8 mars 2012)

Mesdames,

"Les femmes portent la moitié du ciel", dit fort à propos le proverbe chinois.
Aussi, en cette Journée internationale de la Femme, est-ce à vous, qui portez la moitié du ciel de la Francophonie, que je veux adresser mes voeux les plus chaleureux.

Porter la moitié du ciel de la Francophonie, c’est prendre, comme vous le faites, avec ô combien de compétence, d’énergie, de générosité, une part décisive dans le fonctionnement de nos institutions, dans la réalisation de nos programmes, dans la diffusion de nos idéaux.

Porter la moitié du ciel de la Francophonie, c’est prendre, comme le font des millions de femmes dans nos pays, une part décisive dans la vie économique, politique, sociale, culturelle, mais j’ajouterais aussitôt, à condition qu’on leur en laisse la possibilité ou la liberté.

Et c’est donc aussi vers toutes ces femmes que je veux, aujourd’hui, avec vous, me tourner.
Vers toutes ces femmes, ces jeunes filles, ces petites filles à qui l’on refuse le droit à l’éducation et à la formation,

Vers toutes ces femmes qui sont encore obligées de se battre pour faire reculer les jugements préconçus, les apriori, les discriminations de tous ordres, parce que les mentalités évoluent moins vite que le droit,
Vers toutes ces femmes qui, dans les régions les plus pauvres, bravent les obstacles avec courage et ténacité pour assurer le développement agricole et rural, améliorer la sécurité alimentaire, permettre la survie de leurs enfants, de leur famille,

Vers toutes ces femmes, victimes désignées des instincts les plus bas et les plus vils d’hommes qui ont perdu jusqu’au respect d’un corps qui porte et qui donne la vie, qui font du viol et des mutilations l’arme de guerre la plus lâche et la plus déshonorante qui soit.
Et pourtant, je veux partager, avec vous, mon optimisme et la conviction que, malgré les luttes difficiles qu’il reste à mener, malgré les régressions toujours possibles, nous sommes entrés dans une dynamique que rien ne pourra plus entraver.

Il sera bientôt révolu le temps où des centaines de millions de femmes étaient condamnées à observer, à se taire, à subir, parce que les femmes deviennent chaque jour un peu plus actrices de leur destin, activistes des droits humains, instigatrices du changement, pour elles-mêmes, pour leur pays, à l’instar du rôle de premier plan qu’elles ont joué dans le déclenchement des révolutions arabes et qu’elles entendent jouer sur la voie de la démocratisation, mais aussi pour la planète toute entière.

Les femmes sont décidées, non seulement à porter la moitié du ciel, mais aussi à le vider de ses nuages et de ses orages. Elles sont de plus en plus nombreuses à le faire savoir, et à vouloir partager, entre elles, ce projet d’avenir, sans considération de culture, de langue, ou de religion, mais aussi avec tous ceux qui ont choisi d’éclairer notre horizon.

Dans la diversité de vos fonctions et de vos missions au sein de l’OIF, de l’APF, de l’AUF, de TV5Monde, de l’AIMF, de l’Université Senghor, de la CONFEMEN, de la CONFEJES ou de la société civile, vous contribuez toutes à ce grand dessein. Et c’est aussi cet engagement que je souhaite, en cette Journée, célébrer avec vous.


“La chanson française à l’étranger (en français) : succès et enjeux” Conférence de Jean-Claude Amboise - mercredi 28 mars 2012 à 18 heures au Lavoir Moderne Parisien - 35 rue Léon - 75018 Paris – (M° Château Rouge)
Docteur en droit, avocat au barreau de Paris intervenant dans le domaine du droit de la langue française ; auteur d’études sur la chanson française dans le monde dans la revue L’Année francophone internationale (éd.de La Documentation française) ; membre du Comité de pilotage du Pôle Francophonie du Carrefour des Acteurs Sociaux

Phénomène largement méconnu, d’Édith Piaf à Zaz en passant par Stromae, la chanson française, entendue comme chanson exécutée en français, connaît périodiquement le succès à l’étranger et dans des genres musicaux variés. Les enjeux associés (linguistiques, culturels, économiques) apparaissent loin d’être négligeables et participent à l’attractivité de la France et des pays francophones dans le monde.
Entrée libre - RSVP : Catherine Distinguin
Adresse courriel : cathydistinguin@wanadoo.fr

Direction du projet : Catherine Distinguin, avec le concours de Pierre François, journaliste.
Carrefour des Acteurs Sociaux - 103 avenue Parmentier – 75011 – Paris –
Tél : 01 43 14 08 13 -  : dircas@cas-France.org

Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net