En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

2 parutions intéressantes - le 12/05/2012 - 18:25 par Albert_Salon
2 parutions intéressantes
Géopolitique de la France de Pascal Gauchon
France, ce serait aussi un beau nom… de Marie-Pierre Pruvot

Géopolitique de la France du professeur Pascal Gauchon, apôtre de la géopolitique, fondateur du festival de géopolitique de Grenoble

Aux extraits qui suivent de la recension écrite par Philippe Cohen dans Marianne, il convient d’ajouter que l’auteur, dans son ouvrage, a, comme le relève notre ami Denis Griesmar, engagé une réflexion sur le rôle de la langue dans la position géopolitique de la France.

"L'auteur se moque gentiment des armées de déclinistes qui peuplent le paysage intellectuel français depuis quelques années. Ceux qui sont réfractaires à cette dialectique trouveront dans l'ouvrage quelques munitions bien affutées pour leur livrer bataille. Ainsi Pascal Gauchon nous apprend-t-il que le patrimoine de la France - addition des possessions des administrations, des entreprises et des particuliers - représente quelque 12 513 milliards d'euros, soit cinq fois le PIB. Ce patrimoine a doublé depuis 1978. Et la France occupe le même rang mondial - cinquième pour le PIB - qu'en... 1900. Le déclin est en route, mais il ne se presse pas...

Pascal Gauchon égrène tous les chiffres et les données - avec quelques cartes et tableaux – qui montrent que le déclin de la France n'est ni patent ni inéluctable.

L'agriculture, qui occupe encore 53% du territoire, a donné à la France un socle de puissance que la conjoncture historique qui valorise le pouvoir vert et maritime (11 millions de km² dont seulement 300 000 en Europe, soit la deuxième zone économique exclusive du monde). Son industrie, affirme l'auteur, est moins malade qu'on ne le croit. D'abord parce qu'elle a de beaux restes, dans le nucléaire, le BTP, la pharmacie, l'automobile, et bien sûr le luxe. En témoigne le rang enviable des multinationales françaises. En fait, notre faiblesse, selon l'auteur, réside davantage dans nos emplois industriels que dans notre industrie en tant que tel. Et l'anxiété des Français face à la mondialisation ne témoigne pas d'une France fermée mais d'un pays, au contraire très ouvert sur le monde, tant sur le plan de l'économie que celui de l'immigration, mais dont les habitants souhaitent malgré tout rester eux-mêmes. Quoi de plus légitime pour un vieux pays qui ne compte pas moins de 15 milliards de cadavres dans ses cimetières ?"
Géopolitique de la France, plaidoyer pour la puissance/ Pascal Gauchon, PUF, Paris 2011, 25 €


France, ce serait aussi un beau nom… essai, de Mme Marie-Pierre Pruvot, Préface de Nicolas Dupont-Aignan,

Ce livre d’une adhérente d’Avenir de la langue française est une déclaration d’amour à la France, à sa liberté, à son rôle dans le monde. Il nous touche encore plus parce qu’il est une déclaration d’amour à la langue française. Mais il n’est ni une aimable romance, ni un roman. Il est un essai politique d’une observatrice assidue et très réactive de la vie politique française depuis la fin de la guerre. Son intérêt principal tient à ce que l’auteur a compilé, sélectionné et analysé avec un esprit critique sain et vif, les titres et articles du Monde depuis sa création en décembre 1944 jusqu’à 2011. Avec un fil d’Ariane non unique, mais tout à fait privilégié, la langue française, Mme Marie-Pierre Pruvot nous décrit par petites touches, année après année, avec des exemples et citations dûment datés, l’inexorable basculement de trop de nos élites – à contre-peuple - vers le consentement, puis l’aspiration à la disparition de la langue française et de la France dans la vassalisation à l’Empire et à la Super-classe mondiale. A l’exception du Général de Gaulle et des vrais gaullistes.

A l’exception aussi des souverainistes, et naturellement des valeureux militants de la langue française et de la Francophonie.

Parmi ces derniers, elle cite les Rossillon, Saint Robert, Noguez, Lecherbonnier, bien d’autres, et notre Avenir de la langue française, ses actes et ses livres, en donnant les références de notre site qu’elle connaît bien.

Mais parmi les élites qui enterrent notre langue et notre souveraineté, elle montre de manière précise quand, dans quelles circonstances, pourquoi et comment, ce qu’ont dit, fait, laissé faire, encouragé, les Giscard, Rocard, Fabius, Chirac, Bérégovoy, Delors, voire François Mitterrand pourtant si français et si cultivé, voire Catherine Tasca (elle très à contre-cœur, nous le savons), et les Jospin, Colombani, Fillon, Pécresse, Kouchner, Allègre, Juppé, Barnier, Seillière, Sarkozy, Descoings, Raffarin, et tant d’autres de moindre renom.

Nous savons mieux qui a fait beaucoup de mal au français, à la Francophonie, à la France.
Nous partageons, et souhaitons faire partager, son cri du cœur :
"Parle français. Si tu le tais, tu le tues. Une langue tue est une langue morte." Albert Salon.

France, ce serait aussi un beau nom…, Éditions Ex-Æquo, Plombières, 2011, 20 €


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Nouveautés du site

(depuis 30 jours)
 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net