En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

 ↑  

Traduisons le franglais...

 ↑  

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

 ↑  

Nouvelles

nouvelles2/courrier-lemonde.jpgCourriers intéressants lus dans Le Monde - le 09/09/2012 - 21:41 par MAR
Courriers intéressants lus dans Le Monde
Dangers du tout-anglais par André Ponchel [Le Monde - 8 septembre] (lire ci-dessous)
Rappel de la loi  par Gérard Sournia [Le Monde - 8 septembre ] (lire ci-dessous)


Dangers du tout-anglais [ publiée dans Le Monde daté du 8 septembre 2012]
 
On peut lire des choses extraordinaires dans Le Monde. Dans son édition du 16 août, dans l'article "trois universités françaises dans le top 100 du classement de Shanghai", François Garçon, enseignant-chercheur à Paris-I, proclamait que le français était "une langue morte" et d'ajouter : "C'est blessant, mais c'est la réalité."

Dans la même veine, le producteur Gregory Bernard publie une tribune "Aidons le cinéma français tourné en anglais" (Le Monde du 4 septembre) dans laquelle il réclame que notre système d'avances sur recettes participe à ce principe. Et ce monsieur d'invoquer la French touch de Daft Punk (...), dont les tubes ont aussi la particularité d'être faits en anglais par des Français. En outre, il n'oublie pas de demander à François Hollande d'ouvrir "l'acteIIde l'exception culturelle" par "l'utilisation décomplexée de l'anglais", donnant ainsi "les moyens aux artistes, aux producteurs et aux entrepreneurs de conquérir le monde" !

Rien que cela ! Pour ma part, je vois dans le tout-anglais le moyen le plus sûr et le plus rapide de perdre à la fois notre économie, notre culture et notre âme, dans l'indifférence du monde.

André Ponchel, Sens (Yonne) [la mise en gras est de notre fait]


Rappel de la loi [ publiée dans Le Monde daté du 8 septembre 2012]


Après les sportifs, les médias, le milieu des entreprises et celui de la banque, le monde de la mode, de le la technologie... Yamina Benguigui, ministre déléguée à la francophonie, vient de nous gratifier d''une belle perle, en forme de trahison de la langue qu'elle a mandat de défendre. Dans une brève déclaration (lemonde.fr du 28 août), elle nous informe, en lien avec le prochain Sommet de la Francophonie qui se tiendra en octobre à Kinshasa, qu'elle a reçu "des menaces de mort par e-mail".

Son cabinet, visiblement sans plus d'état d'âme, confirme la réception de cet "e-mail". Madame la Ministre, appelez les Québécois à la rescousse, ils vous expliqueront pourquoi ils ont inventé, parmi tant d'autres, le très joli "courriel" (courriel électronique) et pourquoi ils sont obligés de se battre au quotidien, tout comme les Wallons, nombre d'Africains... pour le respect de notre langue.

Madame la Ministre, monsieur le Président de ta République, il existe une loi, la loi dite Tasca-Toubon, qui nous fait obligation (entre autres) "d'utiliser la langue française et de défendre le français en tant que langue de la République et la primauté des termes francophones face aux anglicismes". Merci de faire traduire ces actes de loi en pratique.

Gérard Sournia, Amboise (Indre-et-Loire)


Rechercher

Rechercher

D'autres le disent aussi !

 ↑  

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Histo nouvelles

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net