En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles2/sous-les-etoiles.jpgChanson française Quand l’Audimat sème le trouble - le 18/09/2012 - 21:47 par C_Distinguin

Retour sur une lâcheté médiatique
Chanson française : Quand l’Audimat sème le trouble...

Été 2012, lundi 6 août, l’émission de variétés Sous les étoiles Québec 2012, diffusée sur France 3 en première partie de soirée, a été suivie par près de 1 400 000 téléspectateurs (6,4% de part d’audience). Ce n’est pas si mal, à nos yeux. Mais pas à ceux des éternels défaitistes. Comme l’émission n’est arrivée qu’en quatrième position des programmes les plus regardés, leur conclusion fut sans appel : l’émission avait fait un "flop"… Sa présentatrice, Daniela Lumbroso, alla même jusqu’à prédire la mort à court terme de la chanson française.

Voilà un raccourci factuel bien pessimiste alors même que les Français en vacances regardent moins la télévision, et que simultanément ce même soir, la retransmission des Jeux olympiques de Londres battait son plein sur France 2 avec 24,2% de part d’audience, devancée par l’émission de télé réalité de M6 L’amour est dans le pré qui en recueillait 24,5%.

Si les chiffres sont parlants, encore faut-il les manier avec précaution. En matière de médiamétrie, la mesure d’audience d’une émission ne constitue rien d’autre qu’un critère d’investissement publicitaire, à partir de l’analyse des comportements du public et les tendances du marché des médias et de la communication. Le 18 juin dernier, France 3 faisait aussi un "flop" à la même heure avec 4,1% d’audience lors de la diffusion du documentaire La France qui danse, cela au bénéfice de TF1 qui diffusait l’Euro 2012 (23% de part d’audience), et de M6 avec L’amour est dans le pré (22,6%). A priori, la passion des Français pour la danse ne s’en est pas pour autant trouvée condamnée.

Faut-il rappeler à nos lecteurs que ce même été 2012, du 11 au 15 juillet, les Francofolies de La Rochelle destinées, depuis 25 ans, à faire connaître et à diffuser la chanson et les musiciens d’expression française et francophone auprès d’un large public, ont accueilli pas moins de 85 000 spectateurs payants, et cela en dépit des intempéries qui ont grandement pénalisé l’événement. Le record de fréquentation avait été atteint en 2011 avec 90 000 spectateurs.

De même est-il intéressant de se souvenir que près de 100 000 spectateurs ont assisté, au début de l’été, au tournage de l’émission Sous les étoiles Québec 2012, en plein air sur les plaines d’Abraham (l’équivalent de notre Champ de Mars) à Québec ? Des chiffres discrets mais révélateurs qui montrent que, loin d’être enterrée, la chanson française ne se porte pas si mal !

Il ne faut jamais déposer les armes avant d’être vaincu ; peut-être Daniela Lumbroso devrait-elle y songer en s’abstenant d’employer les mots live, prime time ou encore battle lors de la présentation de ses émissions ; elle deviendrait alors une bretteuse talentueuse pour défendre la chanson française. Nos lecteurs qui sont aussi ses auditeurs ne pourraient-ils pas le lui suggérer ?

Catherine Distinguin.


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net