En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles2/sciences-po.jpgArrêter la casse du français à Sciences Po. - le 07/11/2012 - 21:14 par MAR
Arrêter la casse de la langue française
à Sciences Po.

(appelé officiellement Institut d’études politiques de Paris)

Au moment où le gouvernement s’apprête à nommer le nouveau directeur de l’Institut d’études politiques de Paris, nous souhaitons exprimer notre vif souhait que celui-ci réhabilite l’usage de la langue française dans son enseignement.

Les dérives financières de l’ancienne équipe, justement dénoncées par le Cour des Comptes, sont inséparables d’une perte générale des repères qui a conduit à une politique culturelle aberrante. Au nom d’un mondialisme mal conçu et d’une modernité de pacotille, l‘enseignement en anglais a été systématiquement favorisé au cours des dernières années au détriment de l’enseignement en français.

Pour un pays, pour une institution comme pour un individu, la maturité est de valoriser ses atouts propres et de ne pas entrer dans une dépendance intellectuelle à l’égard de valeurs venues d’ailleurs, pour respectables qu’elles soient. Cela vaut particulièrement pour une institution emblématique de la 5e puissance du monde que nous sommes, chargée de former une partie de sa classe dirigeante. La francophonie est un atout à valoriser. En méprisant sa propre langue, un pays incite les autres au même mépris.

Les étudiants français peuvent aller à l’étranger pour s’initier à la langue de Shakespeare, bien différente du sabir d’aéroport qui généralement en tient lieu, et on peut supposer que les étudiants étrangers qui viennent en France ont le désir de s’initier à la civilisation française et donc à la langue française. Pour ces raisons, les cours en langue étrangère ne sauraient être que l’exception.

De même, la culture générale, dont le général de Gaulle disait qu’elle était la véritable école du commandement, non seulement militaire et politique mais aussi économique, doit rester au centre de l’institution.

L’association que nous représentons sera particulièrement vigilante pour observer en ce domaine les évolutions de l’Institut.

Avenir de la Langue Française (ALF)
Albert Salon
Stéphane Marcilhacy
Alfred Gilder
Roland Hureaux

à lire également notre nouvelle d'avril 2012 :
"
La mort de Richard Descoings, grand angliciseur"


Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Nouveautés du site

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net