En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
   Ma patrie, c'est la langue française   (Albert Camus)

ALF

Cadre institutionnel

Et encore...

Traduisons le franglais...

Réseaux sociaux

La Voix francophone

voix_francophone.pngVous voulez participer au débat ? participez au forum La voix francophone

Le forum La voix francophone animé par 3 membres d'ALF existe depuis Janvier 2013. Une vingtaine de rédacteurs y participent.

Les animateurs de ce forum ont ouvert une rubrique "Avenir de la langue française" sur la page d'accueil. Les visiteurs du site pourront y publier des messages, il pourra s'agir de commentaires à propos des articles publiés sur le site d'ALF. Toutes les initiatives seront bienvenues de telle façon que les membres de l'association ainsi que les visiteurs du site d'ALF, puissent échanger entre eux sur le thème de la francophonie qui nous est cher. À bientôt sur le forum ! Michel Chevallier

 ↑  

Lettres de protestation

Der. nouv.

nouvelles/luc-chatel.jpgLuc Chatel pour le matraquage de l'anglais dès l'âge de 3 ans - le 23/01/2011 - 21:35 par MAR
Luc Chatel pour le matraquage de l'anglais dès l'âge de 3 ans

Le ministre de l'Éducation "nationale" ne prend même plus la précaution oratoire de dire "les langues" Luc Chatel veut instaurer l'apprentissage de l'anglais "dès 3 ans" en attendant sans doute de l'imposer dès la crèche ! 

Le ministre de l'Éducation entend "réinventer l'apprentissage de l'anglais" en France, en utilisant notamment Internet. "Aujourd'hui, en France, ne pas maîtriser l'anglais est un handicap. Je veux donc réinventer l'apprentissage de l'anglais dans notre pays", a indiqué Luc Chatel, invité d'Europe 1  dimanche 23 janvier. Le ministre de l'Éducation souhaite que cet apprentissage soit développé, "dès 3 ans", chez les enfants. Luc Chatel veut inclure à cet apprentissage précoce "l'usage des nouvelles technologies et d'Internet dans les écoles pour faire appel à des professeurs à distance".

Les enfants de 3 ans ne maitrisent ni comprennent encore leur langue : aucune importance il nous faut de l'anglais. Les linguistes ont beau dire qu'il vaut mieux d'abord maitriser sa langue avant d'en apprendre une autre : aucun importance notre Luc Chatel, dont on a toujours pas compris ce qu'il faisait à l'Éducation dite nationale plutôt qu'au petit commerce qui serait plus à sa mesure (que les petits commerçants nous excusent pour cette suggestion), a décidé : dès 3 ans l'anglais, l'anglais, l'anglais !
Les linguistes enfin, ont beau dire qu'il vaut mieux commencer par faire apprendre aux enfants une autre langue que l'anglais que de toute façon ils seront contraints d'apprendre, pour Luc Chatel c'est : l'anglais, l'anglais, l'anglais ! (on est servile ou on ne l'est pas...)

Exemple typique de nos dirigeants qui au lieu de se préoccuper du rayonnement de la France et de sa langue, rampent devant l'anglais et se vautrent dans la
colonization. On supprime toujours plus de postes d'enseignants, on réduit les options, on surcharge les classes mais tout cela n'est pas grave : la seule voie c'est l'anglais ! MAR

_________________________________________________________________________________
L'anglais à l'école (publié dans Le Figaro Magazine du 19 février 2011)

En tant que Suissesse, je me réjouis, contrairement à votre lecteur (Le Figaro Magazine du 5 février) de ce que la décision d'introduire l'anglais en maternelle dans les écoles françaises ris que d'échouer. Comment, alors que notre langue est attaquée d'une manière aussi agressive par l'anglais, peut-on préconiser une immersion si précoce de nos enfants dans une langue étrangère, au moment où leur langue maternelle est loin d'être acquise ? Ne doit-on pas, au contraire, privilégier l'enseignement du français, afin que les élèves possèdent une vraie base de leur propre langue ? Le vrai danger, pour notre langue, provient des Français eux-mêmes qui ne comprennent pas l'urgence qu'il y a à défendre ce patrimoine par tous les moyens, et qui s'empressent d'adopter tout ce qui vient d'outre-Atlantique. Apprendre l'anglais est certes une nécessité, mais il y a aussi lieu de résister à l'impérialisme que véhicule cette langue.
Kurielle Sonderegger - Cheseaux (Suisse)



Rechercher

Rechercher

à l'affiche

D'autres le disent aussi !

Annonces

Aux lecteurs qui aimeraient organiser des récitations publiques ou privées d'œuvres de grands poètes français, nous proposons le talent et la voix chaude de notre administrateur Yvan Gradis.

"Diseur, Yvan Gradis se propose pour réciter bénévolement, au pied levé, l'un ou l'autre des 48 poèmes (durée maximale : deux bonnes heures) d'Apollinaire, Baudelaire, Carême, Corneille, Du Bellay, Éluard, Guillevic, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé́, Nerval, Prévert, Rilke (en allemand), Sully-Prudhomme, Verlaine, Vigny. (contact : 01 45 79 82 44, 06 17 78 74 83)"

 ↑  

Nouveautés du site

Avenir de la Langue Française - 34 bis rue de Picpus - 75012 Paris - avenirlf@laposte.net